Il ne s’agit pas d’arrêter du jour au lendemain de caresser votre matou préféré, mais il peut être intéressant d’avoir en tête cette information diffusée dans une étude par le Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC). Selon eux, trop câliner son chat peut entrainer des maladies chroniques graves.

12 5000 cas de maladie des griffes du chat sont resencés chaque année aux Etats-Unis selon les experts, en particulier chez les enfants de 5 à 9 ans nombreux à être concernés par ce problème de santé.
Croisant les données de plusieurs bases dédiées à la santé, les sicentifiques ont constaté que lamaladie , provoquée par la bactérie Bartonella Henselae (inoffensive pour l’animal) qui entre dans l’organisme humain via de petites plaies, pouvait également survenir après une exposition prolongée au pelage de l’animal. Embrasser ses poils ou se laisser lécher par lui seraient donc à éviter, et se laver les mains juste après...à privilégier !

Les symptômes de la maladie

La maladie peut commencer par une faible fièvre, suivis après une à trois semaines par la formation d’un ganglion puis d’une pustule sur l’endroit touché. Dans de plus rares cas, elle peut entraîner des infections oculaires, des douleurs musculaires sévères et même une encéphalite (inflammation potentiellement mortelle de l’encéphale dans le cerveau) ou une endocardite (infection touchant l'intérieur du coeur interne, en particulier les valves cardiaques, à l'origine de troubles cardiaques sévères).
"L’infection peut être particulièrement grave pour les patients immuno-déprimés", ont déclaré les spécialistes. 500 personnes sont d’ailleurs hospitalisées tous les ans aux Etats-Unis.

Vidéo. Les allergies en images

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Vidéo : Les allergies

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.