Sevrage du cannabis : les principaux symptômes

Sevrage du cannabis : les principaux symptômes©iStock
Publicité

Obtenu à partir du chanvre Cannabis sativa, le cannabis représente la drogue illégale la plus couramment consommée dans le monde. Chaque année, de nombreux fumeurs envisagent un arrêt du cannabis. Comment se passe le sevrage du cannabis ?

Publicité

Sevrage du cannabis : seul ou accompagné ?

La volonté étant l'un des principaux moteurs du sevrage cannabique, il est théoriquement possible d'y parvenir seul. Mais les choses ne sont pas toujours aussi simples dans la réalité, surtout pour les fumeurs réguliers. Selon les experts, un fumeur passe du statut d'"occasionnel" à celui de "régulier" lorsqu'il consomme plusieurs joints par semaine. Dans ce cas-là, la dépendance est accrue par la consommation de tabac à laquelle le cannabis est généralement associé. Il existe des consultations spécialisées dans le sevrage du cannabis. Certains médecins addictologues ou psychologues peuvent ainsi procurer aux fumeurs des conseils et une écoute attentive pour vaincre leur dépendance physique comme psychique.

Sevrage du cannabis : quels symptômes ?

Les consommateurs réguliers de cannabis vont ressentir une sorte de syndrome de manque lorsqu'ils vont arrêter de fumer. Cette période peut fluctuer entre 1 à 4 semaines et se manifester par des signes cliniques de plus ou moins forte intensité. Parmi les symptômes les plus souvent observés, on retrouve le stress, l'angoisse, les céphalées, les nausées, les tremblements ou encore les troubles du sommeil. Certains fumeurs réguliers vont également avoir du mal à se concentrer durablement tandis que d'autres vont perdre ponctuellement l'appétit. Tous ces signes ne sont pas inquiétants à partir du moment où ils s'atténuent au fil du temps.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité