Chlorure de magnésium : la bonne posologie

Chlorure de magnésium : la bonne posologie©Fotolia

Le magnésium fait partie des minéraux indispensables au bon fonctionnement de l’organisme, bien que la plupart des gens soient carencés. D’où l’intérêt d’avoir recours à des compléments naturels, susceptibles d'offrir un apport suffisant, ce que permet le chlorure de magnésium. Ses bienfaits sont par ailleurs extrêmement nombreux. Mais encore faut-il savoir comment l’utiliser.

Publicité
Publicité

Les bienfaits du chlorure de magnésium

Le chlorure de magnésium possède de très nombreuses propriétés. En effet, il est antiseptique, il stimule le système immunitaire, tout en étant à la fois antiviral, anti-inflammatoire et antalgique (il lutte contre la douleur). De plus, il peut servir de cicatrisant et de régénérant cutané. Du côté du mental, il sert d'antidépresseur car il est aussi bien calmant et relaxant que tonifiant, voire aphrodisiaque.

Publicité

Utilisation du chlorure de magnésium

Il est possible de profiter des bienfaits du chlorure de magnésium, en consommant du sel de nigari, un ingrédient qui en contient énormément et qui peut venir remplacer votre sel de table. Si vous souhaitez opter pour les sachets de chlorure de magnésium disponibles en pharmacie, il vous suffira de diluer un sachet (de 20 g) dans un litre d’eau de source. Il faudra ensuite le boire en répartissant les prises au cours de la journée. Chez les enfants, il est préférable de ne pas dépasser 80 ml par jour (et seulement quelques petites cuillères pour les nourrissons). Attention, le chlorure de magnésium est laxatif.

Le chlorure de magnésium en fonction des besoins

En cas d’infection, buvez 300 ml de chlorure de magnésium toutes les trois heures (quatre verres par jour en cas de gastro-entérite puis, progressivement, un verre matin et soir seulement). En cas de fatigue, prenez 50 ml le matin à jeun, mélangé à du jus de fruit ou à une tisane. Vous pouvez en outre l’utiliser en compresse contre les infections cutanées et les plaies ouvertes, y compris les aphtes.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité