Mal de tête brutal : un symptôme de rupture d'anévrisme

Mal de tête brutal : un symptôme de rupture d'anévrisme©iStock

La rupture d’anévrisme est une urgence majeure, car le pronostic vital est engagé à très court terme. Mais encore faut-il connaître les symptômes d’une rupture d’anévrisme pour pouvoir réagir rapidement. Alors quels sont-ils ? Est-ce que l’apparition d’un mal de tête brutal constitue un signe clinique suffisant ?

Publicité
Publicité

Rupture d’anévrisme

L’anévrisme est une dilatation anormale de la paroi d’une artère. On parle d’anévrisme cérébral lorsque c’est une artère du cerveau qui est concernée. Même si des facteurs héréditaires sont à prendre en compte dans l’apparition de cet anévrisme, certaines pathologies favorisent leur développement, c’est, par exemple, le cas de maladies cardiovasculaires telles que l’athérosclérose ou l’hypertension artérielle ou d’autres pathologies spécifiques comme le syndrome de Marfan ou encore la polykystose rénale. De même, des traumatismes crâniens peuvent être à l’origine de cet anévrisme ou de sa rupture.

Publicité

Symptômes d’une rupture d’anévrisme

L’anévrisme cérébral, avant même sa rupture, peut se traduire par des maux de tête localisés et des douleurs oculaires avec des troubles visuels. Mais lorsqu’il se rompt, des symptômes majeurs vont apparaître (plus l’hémorragie sera importante plus les symptômes seront sévères). On observe notamment un mal de tête intense de survenue très soudaine et brutale même si des maux de tête inhabituels précèdent généralement cette sensation d’explosion dans le crâne. Mais le mal de tête n’est pas un symptôme isolé. La rupture d’anévrisme entraîne également une courte perte de conscience accompagnée de nausées et de vomissements avec photophobie (difficultés à supporter la lumière). Sans intervention rapide, le coma est à redouter.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité