Anévrisme cérébral : plus d'hommes ou de femmes touchés ?

Anévrisme cérébral : plus d'hommes ou de femmes touchés ?©iStock

La rupture d’anévrisme cérébral est un accident vasculaire redouté qui peut entraîner des séquelles irréversibles. Quelles sont les populations touchées ? Les femmes sont-elles moins exposées que les hommes ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’anévrisme cérébral.

Publicité
Publicité

Principales causes d’anévrisme cérébral

Un anévrisme est une petite poche qui se forme sur la paroi d’une artère et qui se remplit de sang. Lorsqu’elle se rompt, on parle de rupture d’anévrisme. L’anévrisme cérébral naît au sein d’une artère cérébrale. Il peut être provoqué par une hypertension, un traumatisme crânien ou un durcissement de l’artère (athérosclérose).

Publicité

Les femmes plus touchées que les hommes

La rupture d’anévrisme cérébral touche près de 5 000 personnes en France chaque année. Elle se produit surtout entre 40 et 50 ans. Le risque est légèrement plus important chez les femmes. Elles représentent environ trois patients sur cinq.

Symptômes de l’anévrisme cérébral

L’anévrisme cérébral se manifeste par des maux de tête dans la région où il s’est formé, des douleurs oculaires et des troubles de la vision (le patient voit double). Lorsque l’anévrisme est rompu, le mal de tête s’intensifie brutalement et devient insupportable. Il s’accompagne de nausées, de vomissements et d’une perte de connaissance momentanée. Dans les cas les plus graves, le patient tombe dans le coma.

Traitement de l’anévrisme cérébral

En cas de rupture d’anévrisme cérébral, le patient doit être conduit d’urgence dans un centre hospitalier. Un scanner et une angiographie (exploration de l’artère) confirmeront le diagnostic. Dans 9 cas sur 10, les médecins procèdent à une embolisation. A l’aide d’un cathéter, ils remontent jusqu’à l’artère touchée et bouchent l’anévrisme.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité