Coeur: les signes qui doivent alerter

Plus une maladie cardiaque est détectée tôt, plus elle a de chance d'être traitée à temps. Les premiers symptômes ne doivent en aucun cas être pris à la légère, ils ont souvent des conséquences très graves. Voici les signes d'alerte, ou comment reconnaître les symptômes précurseurs d'un AVC, d'un infarctus, d'une angine de poitrine, de l'hypertension, d'une arythmie ou d'un anévrisme aortique... pour vous en prémunir.

Publicité

AVC: des signes d'alerte à ne pas négliger

On pense souvent à tort que tous les accidents vasculaires cérébraux (AVC) apparaissent sans signes annonciateurs.
Publicité
C'est faux! Dans certains cas les AVC sont précédés d'accidents ischémiques transitoires (AIT) qui se caractérisent par l'apparition de bredouillement, d'une perte de motricité, d'une paralysie d'un membre, ou d'une cécité durant quelques secondes.

'Ces signes étant indolores et temporaires, les personnes ont souvent tendance à les négliger. Or ils représentent une véritable chance d'éviter un AVC', alerte le Dr Guy-André Pelouze, chirurgien cardiovasculaire. En effet, ils permettent d'être pris en charge par un médecin qui pourra si nécessaire prescrire des examens et intervenir, avant qu'une lésion irréversible dans le cerveau ne survienne.

Les principaux symptômes d'un AVC déclaré sont un mal de tête brutal et violent, des difficultés à parler, une paralysie partielle et des troubles de la vision. Dans ces cas-là, il faut contacter le 15 (Samu) immédiatement! Plus l'intervention ou les traitements interviennent tôt, plus vite le cerveau est irrigué, et moins les séquelles seront importantes.

Vidéo. L'accident vasculaire cérébral

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité