Masturbation féminine : un risque de stérilité ?

Masturbation féminine : un risque de stérilité ?©iStock

La masturbation féminine est une pratique naturelle et courante. Certaines croyances sont liées à la masturbation féminine, notamment que celle-ci pourrait rendre stérile. La masturbation féminine comporte-t-elle vraiment des risques de stérilité ?

Publicité
Publicité

Masturbation féminine et stérilité

La masturbation est une pratique courante consistant à se donner du plaisir par des caresses ou par des sex-toys. Elle peut conduire à l'orgasme, qui se produit lorsque les muscles du vagin se contractent, provoquant ainsi un intense plaisir. Cette pratique n'empêche donc pas d'être féconde, car la fécondité est liée à l'ovulation et à l'ensemble du cycle féminin. Or, le fait de se masturber n'empêche pas au cycle de se dérouler correctement.

Publicité

Masturbation féminine et perte d'énergie

Même si la masturbation féminine n'entraîne pas de stérilité, elle peut cependant avoir une incidence sur la qualité de la fertilité si la masturbation est pratiquée de manière excessive. Les médecines traditionnelles considèrent en effet que l'énergie sexuelle est celle qui est la plus longue à produire par le corps. L'excès de stimulation de cette énergie pourrait donc conduire à un épuisement pouvant entraîner peu à peu une baisse de la qualité de la fertilité. Cependant, cette baisse d'énergie est assez moindre chez les femmes, car les substances fertiles les plus puissantes sont contenues dans les ovules. Il n'est donc pas nécessaire de s'inquiéter outre mesure concernant la pratique de la masturbation féminine, qui dans tous les cas, ne peut pas être cause de stérilité et peut au contraire apporter beaucoup de plaisir et de liberté aux femmes.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité