L’éjaculation féminine : mythe ou réalité ?

Taboue et mal connue, l’éjaculation féminine n’est pas qu’une curiosité sexuelle. Dans quelles circonstances survient-elle ? Toutes les femmes peuvent-elles être des "femmes fontaines" ? Est-ce synonyme d’orgasme puissant ? Le point avec le Dr Gérard Leleu, médecin sexologue.

Publicité

Qu’est-ce que l’éjaculation féminine ?

L’éjaculation féminine n’est pas un mythe.

Publicité
On sait aujourd’hui que c’est l’expulsion de jets liquides par l’urètre lors de l’acte sexuel. La quantité de ce liquide est variable : de 5 à 200 ml, soit de quelques gouttes à l’équivalent d’un grand verre. Etonnamment tombée dans l’oubli au cours des deux siècles derniers, son existence ne faisait pourtant aucun doute dans l’Antiquité. En Inde, deux mille ans avant notre ère, le tantrisme y voyait un accomplissement divin. L’éjaculation féminine était alors considérée comme un quasi sacrement, comme l’accomplissement de l’union sexuelle

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité