Bronchite chronique du fumeur : le risque d'insuffisance respiratoire

Les bronchopneumopathies chroniques obstructives (ou BPCO) sont des bronchites chroniques de forme grave qui touchent en grande majorité les fumeurs. Responsable de 17 000 morts chaque année en France, cette pathologie constitue à elle seule une bonne raison pour arrêter de fumer. Mais quels sont les symptômes de cette maladie et pourquoi est-elle mortelle ?

Publicité
Publicité

6108649-inline-500x352.jpg© Istock

Mécanisme de la BPCO

La bronchopneumopathie chronique obstructive est une maladie dégénérative qui affecte les poumons. En effet, le fait de fumer agresse les bronches et entraîne une inflammation des voies respiratoires (bronches et poumons). En réaction, les bronchioles (les bronches de petit diamètre) vont se mettre à sécréter du mucus. Présent en excès, ce dernier va épaissir la paroi des bronches et donc réduire leur calibre. De plus, au fil du temps, le tissu de soutien des bronches va perdre en élasticité, et les tissus alvéolaires (là où ont lieu les échanges gazeux : air inspiré, dioxyde de carbone rejeté) vont être détruits.

Publicité

Symptômes de la BPCO

Publicité

La BPCO se traduit par des symptômes essentiellement respiratoires tels que des difficultés à respirer correctement (dyspnée), un essoufflement anormal (suite à un effort peu important), une toux grasse persistante et des bronchites à répétition (d’où son nom de bronchopneumopathie chronique). Un emphysème pulmonaire est très souvent associé. Il traduit la destruction progressive des alvéoles pulmonaires et des vaisseaux sanguins des poumons par la fumée de cigarette. A terme, le tabac peut entraîner des toux sanglantes et une modification de la voix. Ce dernier symptôme constitue d’ailleurs un signe d’appel qui doit amener à consulter son médecin sans tarder.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité