Herpès buccal : quels sont les risques ?

Publicité

Parfois appelé herpès labial, bouton de fièvre ou feu sauvage, l’herpès buccal touche près de 10 millions de Français chaque année. Il se manifeste par de petits boutons autour des lèvres ou sur une autre partie du visage telle que les oreilles, le nez ou le menton. Provoqué par le virus herpès simplex (HSV), l’herpès buccal est très contagieux, mais généralement bénin. Zoom sur les risques associés à ces boutons de fièvre.

Publicité

Herpès© Fotolia

En cas d’herpès buccal, les risques de contagion sont nombreux

La contagion est le principal risque de l’herpès buccal, surtout si celui-ci est localisé sur la lèvre. Un simple baiser peut suffire à transmettre le virus à une autre personne. Le virus se transmet par contact direct (baiser), par la salive et à travers des objets infectés. Le risque de contagion est particulièrement important lorsque les boutons ont éclaté. Le liquide qui coule contient des virus et ceux-ci peuvent entrer dans la bouche. Les vésicules laissent place à de petites plaies qui se transformeront ensuite en croûtes et tomberont au bout de quelques jours. À noter que le sexe oral est déconseillé en cas d’herpès buccal, car il peut provoquer un herpès génital.

Publicité
Un virus toujours présent

Ce virus demeure à jamais dans l’organisme. Une fois les boutons de fièvre disparus, le virus est en quelque sorte endormi, mais il peut se réveiller à tout moment et déclencher de nouvelles poussées. Les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont davantage exposées au virus.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité