Herpès génital : le mode de transmission

Publicité

Maladie sexuellement transmissible, l'herpès génital est une infection virale provoquée par l'herpès simplex de type 2 (VHS-2). Au terme d'une période de dormance plus ou moins longue, la charge virale se réactive ponctuellement en revêtant la forme de petits bouquets vésiculaires survenant au niveau des organes génitaux.

Publicité

© Istock

Herpès génital : quel mode de transmission ?

Extrêmement contagieux, le virus de l'herpès simplex de type 2 se transmet principalement au cours d'un rapport sexuel, qu'il soit avec ou sans pénétration, avec un partenaire préalablement infecté. On parle alors de primo-infection pour qualifier le premier contact entre la charge virale et l'organisme. Il est également possible de contracter un herpès génital au cours d'un rapport bucco-génital en présence d'un bouton de fièvre sur la lèvre. Si l'herpès reste une maladie génitale relativement bénigne chez l'homme, elle est, en revanche, plus problématique en cas de transmission du virus au fœtus au cours de la grossesse.

Publicité
Herpès génital : quelle prévention ?

En cas de rapports sexuels entre une personne infectée et une autre non infectée, le port du préservatif représente un moyen de prévention efficace, mais pas total puisque les vésicules herpétiques sont enclines à être non recouvertes par la protection. Des mesures d'hygiène et des précautions supplémentaires doivent donc être respectées afin de réduire encore le risque de contamination :

• se laver régulièrement les mains,

• ne pas partager son linge de toilette ou ses couverts,

• éviter les rapports sexuels en période de poussée,

• ne pas gratter les vésicules.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité