Mycose vulvaire : un traitement sans ordonnance ?

Mycose vulvaire : un traitement sans ordonnance ?©iStock
Publicité

La mycose vulvaire fait partie de la vie des femmes, qu'elle touche de la petite enfance à la ménopause. Mais lorsqu'une consultation médicale est impossible, existe-t-il un traitement de la mycose vulvaire sans ordonnance ? L'homéopathie est-elle une solution à considérer ?

Publicité

Qu'est-ce qu'une mycose ?

La mycose est une pathologie due à une prolifération de micro-organismes qui touche différentes parties du corps.
Ces champignons et notamment ces levures peuvent affecter la zone intime et entraîner alors une inflammation. Cette dernière est d'ailleurs associée à des démangeaisons, des brûlures, des dépôts blanchâtres ou anormaux, voire une mauvaise odeur intime.
Les causes d'une mycose vulvaire sont généralement le manque ou l'excès d'hygiène, le port de vêtements synthétiques ou trop serrés ainsi que la prise d'antibiotiques.

Comment soigner une mycose vulvaire ?

Une mycose génitale doit faire l'objet d'une consultation médicale pour obtenir des conseils de prévention et un traitement adapté tel qu'un antifongique local.
Si dans certains cas il est impossible de consulter immédiatement, il est important de laver la vulve (et non le vagin !) deux fois par jour à la main à l'aide d'un gel intime naturel et bio et d'éviter les relations sexuelles.
On trouve par ailleurs en pharmacie des traitements disponibles sans ordonnance, des ovules au calendula ainsi que des remèdes homéopathiques efficaces comme Silicea (pertes laiteuses, brûlures et démangeaisons) et Mercurius solubilis (pertes jaunâtres et démangeaisons).

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité