Migraine ophtalmique : la contraception hormonale en cause ?

Migraine ophtalmique : la contraception hormonale en cause ?©iStock

La migraine ophtalmique se définit comme une migraine avec « aura visuelle ». Certaines contraceptions hormonales peuvent favoriser les crises…

Publicité
Publicité

Migraine ophtalmique : c’est quoi exactement ?

On parle de migraine ophtalmique lorsque la céphalée est précédée par des symptômes visuels plus ou plus moins intenses (points scintillants, flashs, vision déformée, « mouches » devant les yeux). Ces troubles visuels durent habituellement 15 à 60 minutes avant l’apparition du mal de tête intense, caractéristique de la migraine : il peut durer jusqu’à 3 jours. La migraine ophtalmique ne représente toutefois que 10 à 20 % des cas de migraines. Comme pour les autres types de céphalée, la cause de la migraine ophtalmique serait d’ordre génétique (anomalie du chromosome 8). Les chercheurs ont aussi découvert plusieurs facteurs déclenchant les crises, comme certaines contraceptions hormonales, mais aussi le stress, le manque de sommeil, la consommation de chocolat…

Publicité

Crise de migraine : une contraception hormonale à adapter au cas par cas

Les mécanismes de la migraine sont encore assez mystérieux, notamment en ce qui concerne l’influence exacte des hormones. Ainsi, pour une migraine « classique », une pilule œstroprogestative peut, d’une femme à l’autre, favoriser les crises de migraine ou, au contraire, limiter leur apparition. Elle peut aussi n’avoir aucun effet sur les crises… Par contre, en cas de migraine ophtalmique, la pilule œstroprogestative est souvent déconseillée car elle a tendance à amplifier les crises : on lui préfère donc, généralement, une pilule uniquement à base de progestatif ou un autre moyen de contraception.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité