Maux de tête chroniques : un signe de tumeur ?

Publicité

Céphalées, migraines… Dans le langage médical, les maux de tête correspondent à des douleurs qui surviennent au niveau de la boîte crânienne. Celles-ci peuvent persister pendant plusieurs heures, voire quelques jours. Souvent bénins, les maux de tête chroniques peuvent également être le signe d'une pathologie plus lourde.

Publicité

© Istock

Maux de tête, l'un des signes de tumeur cérébrale ?

Les maux de tête constituent, en effet, l'un des principaux symptômes générés par le cancer du cerveau. Ces douleurs s'expliquent par la pression exercée par la tumeur au sein de la boîte crânienne. On parle d'hypertension intracrânienne. Celle-ci peut également être due à un œdème cérébral formé autour de la tumeur ou à une circulation altérée du liquide céphalo-rachidien. Dans ce cas particulier, les maux de tête sont souvent associés à des nausées et/ou vomissements et présentent une grande résistance aux médicaments antalgiques.

Publicité
Quelles sont les causes possibles des maux de tête ?

Dans la majorité des cas, les céphalées ne possèdent pas d'étiologie spécifique et se caractérisent par leur caractère bénin. Néanmoins, certains maux de tête peuvent être secondaires à un trouble neurologique consécutif, par exemple, à un traumatisme crânien ou à une hémorragie méningée. Des causes ophtalmologiques peuvent également expliquer la survenue de ce symptôme. On retrouve parfois des céphalées dans le cadre de l'astigmatisme, du glaucome ou d'une presbytie naissante. Enfin, l'arthrose, et plus spécifiquement la cervicalgie, peut également provoquer ce type de douleurs.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité