Sueurs nocturnes à la ménopause : combien de temps ça dure ?

Sueurs nocturnes à la ménopause : combien de temps ça dure ?©iStock

La ménopause correspond à une période spécifique de la vie d'une femme. En plus de signifier un cheminement vers l’arrêt de l’ovulation, cette phase charnière est souvent associée à des signes climatériques, au premier rang desquels figurent les bouffées de chaleur.

Publicité
Publicité

Bouffées de chaleur et ménopause, quels liens ?

Les bouffées de chaleur constituent l’un des symptômes les plus fréquents chez les femmes en période de préménopause ou de ménopause, car elles résultent de fluctuations hormonales importantes. Dans le langage médical, elles sont qualifiées de bouffées vasomotrices. Celles-ci se manifestent par une brutale impression de chaleur, qui envahit généralement le haut du corps et le visage. On parle de "bouffées" car elles se caractérisent par leur fugacité et leur caractère imprévisible. Si elles peuvent survenir à n’importe quel moment de la journée, elles présentent néanmoins une prédominance à se manifester la nuit. Ce sont les fameuses sueurs nocturnes.

Publicité

Quels sont les autres signes climatériques ?

L’arrêt progressif de la fonction ovarienne entraîne des variations hormonales pendant de nombreuses années. Ce laps de temps est d’ailleurs variable d’une femme à l’autre. Si la ménopause survient, en moyenne, vers 50 ans, elle est souvent précédée d’une phase de "turbulences hormonales", qui peut perdurer entre 2 et 5 ans et au cours de laquelle certaines femmes vont ressentir des symptômes souvent inconfortables : prise de poids, céphalées, état dépressif, irritabilité, troubles du sommeil, douleurs articulaires… Lorsque ces derniers sont trop handicapants, un traitement hormonal substitutif est parfois envisagé.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité