Sécheresse vulvaire : comment hydrater les parties intimes

Une femme sur cinq souffrirait de sécheresse vulvaire. Une pathologie qui se manifeste par des irritations, des démangeaisons, des brûlures et affecte la qualité des rapports sexuels. Comment retrouver une bonne hydratation intime ?

Publicité
Publicité

6438437-inline-500x333.jpg© Istock

La sécheresse vulvaire : les causes

Les brûlures et les démangeaisons au niveau du vagin, les douleurs à la pénétration, l’insuffisante lubrification, sont caractéristiques d’une sécheresse vulvaire. Les causes sont multiples. Parmi elles, on note les fluctuations hormonales, notamment à la ménopause, ou encore pendant la grossesse. On incrimine aussi certains traitements médicamenteux (antidépresseurs, antihistaminiques). Mais pas seulement. Le stress, le tabac et l’alcool peuvent être mis en cause, de même qu’une toilette intime avec des produits trop agressifs ne respectant pas le pH de la flore intime. L’important est de bien identifier la cause pour agir avec efficacité.

Publicité

Retrouver une bonne hydratation intime

Publicité

La sécheresse vulvaire n’est cependant pas une fatalité. Selon ce qui la provoque, on interviendra sur la cause : réduire le stress, le tabac et l’alcool, modifier son traitement médicamenteux si possible, adapter son hygiène intime, prendre un traitement hormonal si c’est dû à des fluctuations hormonales. Par ailleurs, il existe des traitements pour lubrifier le vagin, sous la forme d’ovules pour sécheresse intime ou sous la forme de gel vaginal, lesquels pourront être proposés par le médecin. Ces traitements permettent de retrouver une bonne qualité de vie et des rapports intimes satisfaisants.

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité