Légionellose : 1 symptôme d'alerte

Publicité

La légionellose est une pathologie bactérienne qui ne doit pas être négligée, car elle peut se révéler mortelle. Mais comment savoir repérer rapidement cette infection ? Y a-t-il, en cas de légionellose, un symptôme d’alerte à savoir identifier et quels sont les traitements de la légionellose ?

Publicité

© Fotolia

Légionellose : symptômes

La légionellose est une maladie causée par une bactérie Legionella(dont il existe environ 50 espèces différentes). Dans plus de 90 % des cas, c’est laLegionella pneumophilaqui est impliquée et elle touche surtout les personnes âgées et immunodéprimées. Elle entraîne une infection pulmonaire aiguë qui apparaît après une période d’incubation de quelques jours. Le premier signe d’alerte est l’apparition d’un syndrome grippal (fièvre, toux sèche, malaise et douleurs musculaires) mais avec une fièvre qui augmente rapidement jusqu’à 39,5 °C. S’ensuivent des maux de ventre et des troubles digestifs avec des nausées, des vomissements et de la diarrhée. Des troubles comportementaux complètent le tableau avec une confusion, une désorientation et des hallucinations pouvant aller jusqu’à un coma.

Publicité
Légionellose : traitement

La légionellose ne peut pas être traitée par de simples médicaments à base de pénicilline à laquelle elle est généralement résistante. En revanche, d’autres antibiotiques se révèlent efficaces, notamment s’ils sont prescrits dès l’apparition des premiers symptômes. Il s’agit de l’érythromycine, de la rifampicine et de la ciprofloxacine. Toutefois, dans sa forme bénigne, la légionellose peut passer inaperçue et guérir spontanément en quelques jours.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité