Polyarthrite rhumatoïde : un traitement par les plantes

Publicité

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune, dégénérative, inflammatoire et chronique, qui touche plus fréquemment les femmes, en particulier après 40 ans. Elle se traduit par une déformation et une destruction progressive des articulations. Si ses symptômes sont invalidants, il existe heureusement des traitements de la polyarthrite rhumatoïde comme la phytothérapie.

Publicité

© Fotolia

Les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde

Les premiers signes de la polyarthrite rhumatoïde sont généralement des douleurs articulaires symétriques ou au niveau des avant-pieds qui durent depuis au moins six semaines. Ces douleurs peuvent également se manifester la nuit, avant de se transformer en raideur articulaire le matin.

Publicité
Les causes de la polyarthrite rhumatoïde

Plusieurs facteurs favorisent l'arrivée de cette maladie auto-immune, qu'ils soient environnementaux, hormonaux ou psychologiques, mais il faut savoir qu'il existe également une prédisposition génétique.
Pour lutter contre cette destruction des articulations, il est fortement recommandé d'opter pour un rééquilibrage alimentaire qui saura renforcer les os et limiter l'inflammation (calcium, potassium, antioxydants, diminution des apports en graisses saturées… ).

La phytothérapie : un traitement contre la polyarthrite rhumatoïde

Il peut être utile d'associer à ce rééquilibrage alimentaire les bienfaits de la phytothérapie, en particulier avec des plantes telles que la griffe du diable, le saule blanc, le thé vert et l'ortie.
Il est important de prendre l'avis d'un phytothérapeute pour connaître les contre-indications de ces plantes et obtenir une posologie adaptée. Pour traiter la polyarthrite rhumatoïde, il pourrait par exemple conseiller une infusion anti-inflammatoire et analgésique de feuilles de cassis (2 à 4 cuillères à café par tasse, 3 à 4 tasses par jour).

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité