L'asthme d'effort

Publicité

Comme son nom l'indique, l'asthme d'effort également appelé bronchospasme d'effort survient lors d'un exercice physique prolongé et apparaît chez les personnes asthmatiques, adultes comme enfants.

Publicité

© Fotolia

Comment reconnaître les signes de l’asthme d’effort ?

L'apparition d'une toux sèche quelques minutes après l'arrêt de l'effort, associée à une respiration sifflante et une hyperventilation est un des premiers signes. Une sensation d’oppression au niveau de la poitrine, des maux de tête ainsi que des crampes abdominales peuvent accompagner la crise. Un médecin confirmera le diagnostic en effectuant des tests respiratoires et sanguins ainsi que des tests de provocation bronchique.

Publicité
Quels sont les facteurs qui favorisent de l’asthme d'effort ?

Les conditions climatiques, comme le froid et l’humidité peuvent entraîner l'apparition de la crise d'asthme d'effort, mais aussi les conditions dans lesquelles est effectué l'effort. Par exemple, le chlore d'une piscine, le pollen et la pollution si un sport s'effectue en plein air ainsi que d'autres allergènes.

Peut-on prévenir l’asthme d’effort ?

La première chose que doit faire une personne asthmatique lorsqu’elle envisage de faire du sport est de consulter un médecin afin de déterminer si le type de sport choisi est adapté à sa condition physique et respiratoire. Le médecin donnera les conseils indispensables à respecter avant, pendant et après le sport et donnera les médicaments et directives à suivre en cas d’urgence. Avant tout effort physique, un échauffement sera obligatoire afin de limiter les risques de survenue d’une crise provoquée par un effort violent. Des précautions vestimentaires peuvent être prises afin de se protéger du froid et de l’humidité.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité