Qu'est-ce qu'une méningite foudroyante ?

Publicité

La méningite correspond à une inflammation des méninges, c'est-à-dire des membranes qui recouvrent le cerveau et la moelle épinière. Si cette pathologie est principalement causée par un virus, elle devient beaucoup plus grave lorsqu'elle est d'origine bactérienne. Dans les cas les plus graves, elle peut s'avérer mortelle. On parle de méningite foudroyante.

Publicité

© Istock

Méningite foudroyante : comment la détecter ?

La méningite bactérienne est principalement due à une bactérie de type méningocoque ou pneumocoque. Ce type d'infections touche davantage les enfants de moins de 5 ans et les adolescents entre 14 et 20 ans. Tout comme la forme virale, ce type de méningite se manifeste, dans un premier temps, par des symptômes généraux : une fièvre élevée, des maux de tête importants, une raideur nucale, une photophobie et une photophobie. L'apparition d'une éruption cutanée constituée de petits boutons sombres représente un signe clinique caractéristique d'une méningococcémie.

Publicité
Méningite foudroyante : que faire ?

En présence de ces symptômes, il est vivement conseillé de contacter le SAMU ou de se rendre immédiatement dans un service d'urgences hospitalières. En effet, la méningite foudroyante est susceptible d'engager le pronostic vital du malade, surtout lorsqu'il s'agit d'un enfant en bas âge. La mise en œuvre rapide d'une antibiothérapie reste la meilleure chance de guérison. Parallèlement, une corticothérapie peut également être préconisée afin de réduire d'éventuelles séquelles neurologiques générées par l'inflammation des méninges.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité