Hypertension artérielle : les risques de complications

L’hypertension artérielle ne doit jamais être négligée. Avoir de la tension peut entraîner des risques graves pour la santé car elle a des répercussions sur de nombreux organes, dont le cœur et le cerveau.
Publicité
Publicité

5362129-inline-500x332.jpg

Hypertension artérielle : une maladie à hauts risques

On parle d’hypertension artérielle (HTA) lorsque la pression du sang sur les parois des artères est anormalement haute. Cette pathologie peut avoir de graves répercussions au niveau cardiaque, cérébral, mais aussi sur d’autres organes. Elle peut rester silencieuse pendant une très longue période puis se manifester de façon brutale. C’est pourquoi on la dit insidieuse, et ce problème de santé est surnommé à juste titre le « tueur silencieux ».

Des risques cardiaques dus à l’hypertension artérielle

Les maladies cardiovasculaires sont parmi les complications d’une hypertension artérielle. Cela est dû au fait qu’avoir de la tension de façon plus ou moins chronique dégrade le système artériel. La HTA peut être grave à très court terme lorsque la tension monte subitement à 25/13 cmHg. L’athérosclérose s’installe, diminue le diamètre des artères, ce qui par voie de conséquence fait baisser le débit sanguin. De plus, les parois des artères subissent une dégénérescence. Les risques d’obstruction par caillot (thrombose) sont alors très importants.

Tension haute : le cerveau très exposé

Publicité

En cas de tension haute, le cerveau peut être gravement endommagé si le patient hypertendu ne consulte pas. Une prise en charge médicale s’impose afin de prévenir les maladies neurodégénératives parmi lesquelles la maladie d’Alzheimer. L’état du cerveau d’un septuagénaire est conditionné par le fait d’avoir de la tension entre 40 et 60 ans. L’hypertension est responsable de la mauvaise irrigation du cerveau, ce qui risque de léser les neurones.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité