Vaginose : les bactéries responsables d'une mauvaise odeur intime

La vaginose touche environ une femme sur cinq au cours de sa vie. Cette maladie se traduit par des pertes de couleur jaunâtre relativement abondantes et malodorantes mais sans démangeaisons. À quoi est due cette mauvaise odeur intime de la femme ?

Publicité
Publicité

6293237-inline-500x375.jpg© Istock

Mauvaise odeur intime et vaginose

La vaginose bactérienne, qui se traduit par des pertes anormalement importantes et fétides (une odeur caractéristique de poisson) au niveau des parties intimes de la femme, apparaît lors d’un déséquilibre de la flore vaginale. Cette dernière est essentiellement composée de bactéries lactiques, lesquelles, par leur acidité, prémunissent d’une infection. Mais suite à divers facteurs (certains médicaments, une hygiène intime trop agressive, des rapports sexuels fréquents, le port du stérilet, les fluctuations hormonales), la flore peut être déséquilibrée, et les bactéries anaérobies de type Gardnerella vaginalis ou Mobiluncus peuvent la coloniser. Or ces dernières sont malodorantes.

Publicité

Parties intimes de la femme : mettre fin aux mauvaises odeurs

Publicité

Une vaginose bactérienne est bénigne sauf dans le cas d’une femme enceinte, pour laquelle elle présente des risques de fausse couche et de naissance prématurée. Il convient de la traiter. D’une part, il s’agit de jouer sur les causes : une hygiène intime à adapter (c’est-à-dire sans savon agressif ni douche vaginale), une limitation des médicaments favorisant la vaginose (antibiotiques notamment), la prohibition d’une pénétration vaginale suite à une pénétration anale, ou la diminution du tabagisme notamment. D’autre part, le médecin prescrira un traitement antibiotique par voie orale, les traitements locaux s’avérant peu efficaces en cas de vaginose.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité