Le syndrome de fatigue chronique

Publicité

Le SFC (syndrome de fatigue chronique), ou encéphalomyélite myalgique ou encore yuppies (young urban professionals), est un état de fatigue constant qui ne disparaît ou ne diminue pas après le sommeil ou le repos. Cette maladie a été classée dans les affections neurologiques graves résistantes aux médicaments par l'OMS (Organisation mondiale de la santé).

Publicité

© Fotolia

Les symptômes du syndrome de fatigue chronique

Les symptômes de cette maladie sont dictés par les "critères de Fukuda" et comprennent :
- une fatigue qui persiste depuis 6 mois ou plus chez l’adulte, et 3 mois chez l’enfant, dont on peut précisément dater le moment d’apparition ;
- une fatigue qui ne disparaît pas après un moment ou une nuit de repos et qui apparaît sans cause d’effort et augmente lors de l’effort physique ;
- une baisse importante des résultats scolaires ou professionnels avec un abandon progressif de toute activité physique.
Cet état de fatigue est souvent associé à d'autres troubles, tels que de la fièvre, des maux de gorge, des ganglions sensibles, des troubles de la concentration ou de la mémoire.

Publicité
Les causes du syndrome de fatigue chronique ?

On ne connaît pas de façon certaine les causes de cette maladie. Un dérèglement immunitaire, voire une maladie auto-immune, ont parfois été observés chez les patients qui en souffrent. Chez certaines personnes, des causes multiples, telles que l’anémie, pourraient également jouer un grand rôle dans ce syndrome, ainsi que la présence d’un virus (notamment le rétrovirus XMRV, Xenotropic MLV Related Virus), des troubles psychologiques et l’exposition à l’aluminium.

Évolution et traitements ?

Souvent confondu ou associé à la dépression à cause de son évolution longue, le syndrome de fatigue chronique prédispose aux risques suicidaires. Le traitement est surtout basé sur la réadaptation à l’effort et demande l’adhésion totale du patient. La TCC (thérapie cognitivo-comportementale), qui est l'association d'exercices de gymnastique médicale et de séances de pensée positive, montre des résultats probants après deux années de traitement.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité