Echographie cardiaque transthoracique

Publicité

Échographie cardiaque trans-thoracique : Intérêts

Grâce à une sonde qui envoie des ultrasons à travers la paroi thoracique, l’échographie cardiaque trans thoracique permet l’étude de la contractilité du cœur, de la perméabilité des valves cardiaques...

Publicité
Échographie cardiaque trans-thoracique : Conditions du déroulement

Cet examen étant uniquement externe et non invasif, il n’y a pas de précautions particulières à prendre avant l’examen. Il doit toujours être effectué par un cardiologue qualifié. Le patient est couché sur le dos, ou le côté gauche. La paroi thoracique est enduite d’un gel conducteur hydrosoluble. La sonde est placée en regard du cœur à plusieurs endroits différents. Cet examen peut être couplé à une imagerie Doppler qui donne une image de la circulation du sang dans les cavités cardiaques. L’examen dure en moyenne 10 à 20 minutes selon les structures examinées.

Échographie cardiaque trans-thoracique : Résultats

L’examen peut ne pas être contributif (ne pas donner de résultats significatifs) si le patient est peu échogène (10 à 15% des patients), c’est à dire que le patient renvoie mal les ultrasons. Il s’agit principalement des sujets obèses ou souffrant d’une déformation thoracique importante. L’analyse de l’échocardiographie doit être rigoureuse et apprécier :

De façon statique - Les diamètres des différentes cavités, et l’épaisseur des parois cardiaques - Le caractère normal ou anormal des valves cardiaques - La recherche de thrombus intra cavitaires (caillots de sang dans le cœur) - L’existence d’un épanchement péricardique (liquide autour du coeur) - L’existence de malformations cardiaques passées inaperçues.

De façon dynamique - Les fractions de raccourcissement et d’éjection des ventricules (volume de sang éjecté par le cœur) - Le caractère homogène ou non de la contraction (akinésie) - D’éventuelles anomalies des valves cardiaques (rétrécissement ou fuite).

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité