Echographie abdominale : à jeun ou pas ?

Echographie abdominale : à jeun ou pas ?

L’échographie abdominale permet d’observer les organes de l’abdomen de façon plus précise qu’avec une radiographie. Mais faut-il être à jeun ou pas avant de passer cet examen ?

Publicité
Publicité

Principe de l’échographie abdominale

Cette technique permet d’observer les organes abdominaux en les visualisant directement sur un écran. Le médecin utilise une sonde, le transducteur, qui émet des ultrasons qui vont se réfléchir sur la surface des organes et renvoyer une image. L’échographie abdominale est utilisée seule ou en complément d’autres techniques d’imagerie médicale comme la radiographie. Elle permet d’observer les organes mous comme le foie et la vésicule biliaire, la rate, les reins, le pancréas et les vaisseaux sanguins. L’échographie abdominale permet également de mesurer et vérifier l’aspect des organes et de détecter des polypes, des kystes, des calculs et permet de découvrir ou confirmer des pathologies abdominales. Cette technique est mal adaptée à l’observation des organes creux comme l’estomac ou l’intestin.

Publicité

Pourquoi doit-on être à jeun pour subir une échographie abdominale ?

Publicité
Afin de pouvoir observer les organes de l’abdomen dans de bonnes conditions, les médecins recommandent au patient de venir à jeun le jour de l’échographie abdominale. Il ne faut ni manger, ni boire, ni fumer au moins huit heures avant l’examen. Si le patient suit un traitement, il est autorisé à prendre ses médicaments avec un peu d’eau. Les ultrasons émis par le transducteur ou la sonde ne peuvent pas passer au travers d’un corps dur ou de gaz. Si le patient s’alimente, les aliments non digérés contenus dans son estomac et son intestin risquent de faire écran et ne vont pas permettre aux ultrasons de passer et de renvoyer une image correcte ou complète des organes examinés. Il en est de même pour les gaz, si le patient est fumeur, son estomac contient beaucoup d’air. Un jeûne de huit heures permet donc à tout aliment absorbé d’être totalement digéré et aux gaz d’être totalement éliminés. L’estomac et l’intestin sont donc pratiquement vides au moment de l’échographie abdominale. L’absence de liquide permettra également de ne pas perturber l’observation.
Publicité

Ailleurs sur le Web

Vidéos

Publicité
Publicité