Coliques néphrétiques : des médicaments en cause ?

Publicité

Caractérisée par une violente douleur dans le bas du dos, la colique néphrétique résulte d'une obstruction des voies urinaires. Mais quelles en sont les causes ? Une prise médicamenteuse peut-elle en être à l'origine ?

Publicité

Quels médicaments peuvent causer des coliques néphrétiques ?

Bien que la prise médicamenteuse ne représente pas la principale étiologie de la colite néphrétique, certains effets médicamenteux peuvent néanmoins avoir une incidence sur la survenue de ce type de trouble urologique. C'est le cas notamment des laxatifs ou encore de la vitamine D. En surdosage, ces médicaments favorisent la formation de calculs susceptibles de boucher l'appareil urinaire. Dans le langage médical, on parle d'urolithiase. Ces calculs altèrent l'évacuation des urines alors que le rein, de son côté, continue à la sécréter. Résultat : la pression exercée sur la vessie est tellement importante qu'elle provoque d'intenses douleurs.

Publicité
Coliques néphrétiques : les autres causes

Si les lithiases urinaires constituent la cause principale de la colique néphrétique, elles ne sont pas les seules. Il arrive également que ce type d'affection soit occasionné par une inflammation de l'uretère, une tumeur rénale, une fibrose, une tumeur pelvienne ou encore une adénopathie sise dans cette zone. On parlera de lithiase idiopathique lorsqu'aucune cause probante n'est avérée. Parmi les facteurs de risques majeurs de développer des calculs urinaires, on peut citer les antécédents familiaux, un régime alimentaire trop riche en lipides ou encore une hydratation insuffisante.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité