Cassier

Cassier

Les plantes les plus consultées

Les plantes de Juillet

Nom latin: 

Cassia fistula

Nom(s) vulgaire(s): 

Faux séné, faux caroubier, canéficier, casse en bâtons, casse muette, casse des boutiques, averse dorée, douche d’or, cytise indien.

Famille: 

Fabacées

Cassier : Propriétés

- Le cassier possède une propriété laxative, anti-inflammatoire et astringente (il assèche les tissus et facilite la cicatrisation). Il est surtout indiqué en phytothérapie dans le traitement de la constipation et pour dépurer le sang.

Publicité

Cassier : Histoire

- Le cassier est vénéré en Thaïlande, où il est considéré comme étant un arbre sacré. Il constitue d’ailleurs le symbole national du pays.

Cassier : Comment la reconnaître?

- Le cassier est un arbre originaire du sud de l’Asie. On le trouve notamment au Pakistan, en Inde, au Sri Lanka et au Myanmar (Birmanie). Il est aussi cultivé dans d’autres régions tropicales ou subtropicales (Afrique du Nord, Indonésie). Il s’élève en moyenne à 15 m de haut, mais certains spécimens peuvent dépasser 20 mètres. Son tronc est recouvert d’une écorce lisse et grise, qui devient plus rêche et plus foncée au fil du temps. C’est pendant la floraison, qui a lieu à la fin du printemps, que le cassier devient majestueux. Ses fleurs jaunes, longues d’une trentaine de centimètres et réunies en grappes, égaient l’ensemble de l’arbre et évoquent un soleil. Pour cette raison, il est surnommé « averse dorée » et « douche d’or ». Il affectionne les sols bien drainés et ne craint pas le soleil. Certains spécimens ont été observés à 4 000 m d’altitude.

Cassier : Parties utilisées

- La pulpe du fruit séché.
La gousse séchée.

Cassier : Précautions d\'emploi

- L’usage du cassier est contre-indiqué pendant la grossesse et l’allaitement. Il est déconseillé aux personnes qui ont les intestins particulièrement fragiles. Veillez à ne pas consommer les graines du fruit, car elles sont toxiques. Comme toutes les plantes laxatives, le cassier ne doit pas être administré pendant une période prolongée. Le traitement doit durer le moins longtemps possible et cesser lorsque les symptômes s’améliorent.

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité