Retard psychomoteur

Retard psychomoteur : Définition

5 juillet 2007

Publicité
C’est une maladie définit par une insuffisance des facultés mentales et physiques de l’enfant.

Retard psychomoteur : Causes

Chaque enfant a son propre rythme de développement psychomoteur. L’essentiel de son évolution se fait les premières années de vie.

Les causes de retard psychomoteur sont multiples :

- Génétiques : certaines anomalies chromosomiques (retrouvées dans la famille), des anomalies du métabolisme tel qu’un la phénylcétonurie (excès de phénylalanine dans le sang), un mariage consanguin...

- Secondaire à une grossesse difficile : toxoplasmose, herpès génital, rubéole, syphilis,

- Secondaire à l’accouchement : prématurité, souffrance aiguë du fœtus, les causes infectieuses, les hypothermies (température inférieure à 35°), l’hypoglycémie (carence de sucre dans le sang), etc...

- Post natales : les traumatismes comme une chute de l’enfant ou une forte fièvre. Les infections telles que les méningites, les encéphalites aiguës, l’abcès du cerveau, l’épilepsie dans sa forme grave (état de mal), les fortes déshydratations…

- Environnementales : carence affective et familiale (manque de stimulation intellectuelle, un climat affectif perturbé, maltraitance).

Retard psychomoteur : Symptomes

Attention ! Le déficit psychomoteur n’est jamais stationnaire ou totalement incurable. Ce n’est qu’une appréciation des performances intellectuelles et motrices d’un enfant à un moment donné de sa vie. Pour le reconnaître et l’affirmer de nombreuses consultations sont nécessaires.

Dans les premiers mois de la vie, l’enfant peut par exemple manquer de vivacité, être trop calme, indifférent à ce qui se passe autour de lui et pleurer peu ou pas du tout. Le réflexe de succion n’est pas toujours très efficace.

Plus tard dans sa vie, toutes les acquisitions vont prendre du temps : tenir sa tête, attraper un objet, tenir assis seul, dire papa, maman. Il marche tard. Chacun de ces signes peut varier d’un enfant à l’autre.

Maladies dont les symptômes sont proches ?

Ne pas confondre avec les maladies où existe un retard physique sans retard mental : Myopathie (maladie du muscle) L’autisme qui est un trouble du comportement qui entraîne des troubles de la communication avec les autres " l’enfant est dans sa bulle ".

Lors de certaines affections comme la surdité, la malvoyance, l’enfant n’a pas pu apprendre certaines choses de la vie parce qu’il ne les a simplement jamais vues ou entendues mais son développement intellectuel est intact.

Retard psychomoteur : Prévention

Attention à l’enfant qui ne sourit pas avant 3 mois ! Parlez en à votre médecin. La prévention passe par la lutte contre la prématurité, par le repos de la mère pendant la grossesse.

Il faut éviter le tabac, l’excès d’alcool et prendre en charge très sérieusement les maladies de la mère. Un conseil génétique pour les familles prédisposées aux maladies héréditaires telles que la trisomie 21 .

Une amniocentèse peut être proposée. Certaines maladies comme l’hypothyroïdie sont dépistées systématiquement chez tous les nouveau-nés à la maternité.

Retard psychomoteur : Examens

Ils sont nombreux et variés. Le choix sera fait par votre médecin après un examen clinique rigoureux et les antécédents familiaux , néonataux de l ‘enfant.

- L’examen neuropsychologique : fait par un psychologue, très important pour évaluer et confirmer le retard mental par des tests psychologiques.

- L’analyse génétique par une prise de sang permet de confirmer les maladies héréditaires.

- Un audiogramme (examen non douloureux de l’oreille pour évaluer le degré de surdité).

- L’électromyogramme est fait pour évaluer l’activité des muscles (certaines maladies du muscle).

- La ponction lombaire à la recherche d’une méningite. Un scanner ou IRM parfois, à la recherche d’une malformation cérébrale.

- Une prise de sang à la recherche d’une insuffisance de la thyroïde ou autres maladies etc.

Retard psychomoteur : Traitements

Le retard psychomoteur est un problème sérieux dont il faut se préoccuper le plus rapidement possible. L’avenir de l’enfant en dépend ! Une collaboration doit s’établir entre pédiatre, rééducateur, orthopédiste, psychologue et orthophoniste. Certaines maladies telles que l’hypothyroïdie, diagnostiquée très tôt, sont parfaitement maîtrisées par le traitement médical (hormones thyroïdiennes). Un traitement plus spécifique peut être indiqué selon la pathologie responsable (telle que l’épilepsie, ...). Un appareillage adapté pour compenser un handicap moteur peut aider à rattraper certaines situations transitoires.

Retard psychomoteur : Evolution

Une majorité d’enfants atteints de retard psychomoteur bénéficie de nos jours d’une éducation et des soins adaptés. Beaucoup d’entre eux peuvent devenir des adultes autonomes et bien intégrés dans la société.

Un grand nombre d’enfants avec un retard psychomoteur réussit grâce à eux mêmes, leur volonté et à l’amour de leur famille à grandir, se développer et acquérir des connaissances.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité