Pyélonéphrite chronique

Pyélonéphrite chronique : Définition

C’est la lente destruction du rein par une infection urinaire survenant sur des voies urinaires lésées et qui aboutit, en l’absence de traitement, à une insuffisance rénale.

Publicité
Pyélonéphrite chronique : Causes

Parmi les facteurs de risque connus de la pyélonéphrite chronique figurent le diabète, les lithiases (calculs), les analgésiques ou les obstructions rénales.

Pyélonéphrite chronique : Symptomes

Le plus souvent, la maladie est asymptomatique (pas de fièvre ni de signes d’infection urinaire) et l’évolution peut être émaillée de poussées de pyélonéphrite aiguë. Elle peut aussi se manifester par une polyurie (fréquence et abondance urinaire), des douleurs lombaires, et parfois par une hypertension artérielle.

Pyélonéphrite chronique : Prévention

Les pyélonéphrites chroniques sont souvent secondaires à des infections urinaires répétées. Pour les prévenir, il faut boire abondamment, ne pas se retenir d’uriner, aller faire pipi avant et après chaque rapport sexuel, et prévoir une toilette intime.

Pyélonéphrite chronique : Examens

Le diagnostic est fait par une urographie intraveineuse, c’est-à-dire une étude des voies urinaires depuis leur origine dans les reins jusqu’au méat urinaire. Cet examen n’est pas douloureux.

Pyélonéphrite chronique : Traitements

Les pyélonéphrites chroniques sont à l’origine d’environ 15 % des insuffisances rénales chroniques. Il faut mettre en place un traitement antibiotique efficace pour soigner l’infection. Lorsqu’un rein est totalement détruit, son ablation peut être indispensable.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité