Parkinson (maladie de)

La maladie de Parkinson est une maladie du système nerveux central Elle présente 4 signes caractéristiques : lenteur de chaque mouvement, rigidité musculaire, tremblement au repos et difficulté à maintenir une position.

Parkinson (maladie de) : Définition

La maladie de Parkinson est une maladie du système nerveux central qui évolue lentement et présente 4 signes caractéristiques : lenteur de chaque mouvement, rigidité musculaire, tremblement au repos et difficulté à maintenir une position.

Publicité
Elle touche près de 100 000 personnes en France.

Parkinson (maladie de) : Causes

Il est aujourd’hui clairement établi que, dans cette maladie, existe un manque, dans le cerveau, d’une substance appelée dopamine. Cette dopamine est un messager entre certaines cellules nerveuses.

Sans dopamine, ces cellules ne peuvent plus communiquer entre elles et ne peuvent donc ni donner, ni recevoir des ordres. Pourquoi la dopamine vient-elle à manquer ? On ne le sait pas exactement et la maladie de Parkinson est le plus souvent dite idiopathique, c’est à dire de cause inconnue.

Cependant, il existe peut-être une origine génétique puisque l’on retrouve parfois plusieurs personnes atteintes dans une même famille. De même, on soupçonne l’héroïne frelatée et la noix de cycade (consommée sur l’île de Guam) dans certaines formes de maladie de Parkinson.

Parkinson (maladie de) : Symptomes

Reconnaître une maladie de Parkinson est extrêment difficile, même parfois pour des spécialistes. Les symptômes ne débutent le plus souvent que d’un seul côté.

On recherche un mouvement lent, appelé bradykinésie et rigide. On recherche un tremblement qui survient alors que le patient ne fait pas de mouvement.

C’est souvent l’efficacité des médicaments contenant de la dopamine qui aide à diagnostiquer cette maladie.

Maladies dont les symptômes sont proches ?

La prise prolongée de certains médicaments neuroleptiques, une intoxication par le monoxyde de carbone (par un chauffage au gaz défectueux), des coups répétés sur la tête (anciens champions de boxe) peuvent donner des signes proches de la maladie de Parkinson.

D’autres situations, beaucoup plus rares encore, ont des symptômes qui ressemblent à une maladie de Parkinson : maladie de Wilson (accumulation anormale de cuivre dans le sang), certaines anomalies de circulation du sang dans le cerveau ou tumeurs cérébrales.

Parkinson (maladie de) : Prévention

Ne connaissant pas la cause de la maladie de Parkinson, une prévention est bien difficile à définir. La maladie serait moins fréquente chez les fumeurs.

Plusieurs produits ont été utilisés pour prévenir l’apparition de cette maladie, sans résultat à ce jour. Pourtant une telle découverte serait utile car la perte de dopamine commence avant l’apparition des premiers signes de la maladie.

Parkinson (maladie de) : Examens

Il n’existe ni examen de sang, ni examen radiologique qui permette de diagnostiquer avec certitude la maladie de Parkinson. Cependant un scanner ou une IRM du cerveau, parfois un électromyogramme* peuvent être réalisés afin d’éliminer une autre cause.

Il arrive aussi de faire un test médicamenteux : il consiste à donner une dose unique d’un produit proche de la dopamine sous surveillance médicale. Si les signes observés régressent, c’est qu’il s’agit probablement d’une maladie de Parkinson.

Parkinson (maladie de) : Traitements

Aucun traitement à ce jour ne supprime une maladie de Parkinson. En revanche de nombreux traitements permettent de maîtriser les symptômes qui gênent la vie quotidienne. Certains contiennent de la dopamine. D’autres en sont proches. Chacun agit plus ou moins longtemps au cours de la journée.

La chirurgie du cerveau est réservée aux formes extrêmement sévères et compliquées de cette maladie. Mais la recherche avance et de nombreux progrès sont attendus pour mieux traiter cette maladie.

Les cures thermales peuvent être un d’un bon apport.

Que devez-vous faire ?

Lorsque l’on est touché par la maladie de Parkinson, il est recommandé de continuer à avoir une activité physique régulière et la pratique d’un sport est même recommandée. Un kinésithérapeute peut aider très tôt à faire de bons mouvements.

L’hygiène de vie doit être excellente, les heures de sommeil respectées.

Les médicaments doivent être pris à heure régulière.

Parkinson (maladie de) : Evolution

La maladie commence généralement par une période dite « de lune de miel » car elle est localisée à une seule partie du corps et le traitement marche très bien.

Par la suite, pour un meilleur confort du patient, il est souvent utile d’augmenter les doses de médicaments ou même d’associer un, deux, voire trois médicaments différents.

Ceci permet au patient de mener une vie sociale à peu près normale.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité