Vitamine C - Acide ascorbique

Vitamine C - Acide ascorbique : Intérêt nutritionnel

Contre le scorbut. La première action de la vitamine C mise en évidence est la prévention du scorbut (d'où son d'acide ascorbique). Cette maladie aujourd'hui disparue en Occident se manifestait par des hemorragies des muqueuses (gencives, nez...), de la fatigue, des oedèmes... jusqu'à la mort.
Pour la peau. La vitamine C est indispensable à la synthèse du collagène, substance qui améliorer la résistance et l'élasticité de la peau.
Pour renforcer les défenses de l'organisme. La vitamine C est couramment recommandée dans la prévention de la grippe, du rhume... parce qu'elle stimule les défenses de l'organisme et renforce le système immunitaire. Elle améliore également l'absorption du fer.
Antioxydante. La vitamine C dispose de propriétés antioxydantes et intervient dans la régénération des cellules.

Publicité
Vitamine C - Acide ascorbique : Son histoire

Le scorbut, maladie de carence de la vitamine C, était déjà décrite par Aristote (384-322 avt J-C). Elle était surtout connue des marins qui partaient pour de longs séjours en mer sans possibilité de consommer des fruits et dés légumes. Albert Szent-Gyorgyi, en 1928, isola la vitamine C et l'appela "antiscorbutique". Cette découverte lui valu le prix Nobel de physiologie ou médecine.

Famille

Vitamines Hydrosolubles.

Vitamine C - Acide ascorbique : Sa production

On ne trouve pratiquement pas de vitamine C dans l'alimentation d'origine animale. Seuls les abats en contiennent. Les fruits sont très riches en vitamine C (surtout sous leur peau), particulièrement le kiwi et la goyave (250mg pour 100g), le cassis (120mg pour 100g) et le citron, l'orange et la fraise (plus de 50mg pour 100g). Les légumes aussi sont bien pourvus en vitamine C : poivron et oseille (120mg pour 100g), le chou rouge, le chou-fleur, le brocoli et les épinards (50 à 80mg pour 100g).

Saison

Toute l'année.

Conseils d'achats et d'utilisation

La vitamine C est la vitamine la plus fragile. Elle supporte mal la cuisson et le réchauffage. Mieux vaut donc la rechercher dans les aliments crus (fruits...). Les nourissons et les jeunes enfants (1 à 3 ans) ont un besoin quotidien de 35mg, les enfants (4 à 12 ans) de 50mg, les adultes de 80 mg et les femmes enceintes ou allaitantes de 100mg. Chez les fumeurs, les gros consommateurs de café et d'alcool, les besoins sont plus importants.

Précautions

Il ne faut pas abuser de la vitamine C (en supplément), au risque sinon de souffrir d'insomnie, de troubles digestifs (brûlures d'estomac, diarrhée), voire de favoriser la formation de calculs rénaux.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité