Sel : c'est quoi ?

Sel : c'est quoi ? : Intérêt nutritionnel

Le sel est constitué majoritairement de chlorure de sodium (NaCl). Il contient également, en faible quantité d’autres minéraux. Il peut être enrichi en iode ou en fluor.
Essentiel. Le sel apporte à l’organisme du chlore et du sodium, deux éléments essentiels pour le fonctionnement cellulaire. Ils participent notamment à la transmission des signaux nerveux et à la contraction musculaire.
Contre le rhume. Le sel est communément utilisé pour soigner le rhume puisqu’il aide à dissoudre le mucus (substance sécrétée en excès en cas de rhume), ce qui permet une meilleure élimination, et dégage le nez bouché.
Contre les troubles de la thyroide. Il a été observé que la carence en iode pouvait provoquer des troubles de la thyroïde allant jusqu’à des hypertrophies très significatives : les goitres (les hormones thyroïdiennes étant fabriquées à partir de l’iode. Les autorités sanitaires ont ainsi pris l’habitude de rajouter de l’iode dans tous les sels de table.
Contre les rhumatismes. Ce n’est pas scientifiquement démontré mais il a été observé que certaines eaux salées (comme des eaux thermales ou l’eau de la mer Morte) pouvaient être efficaces en cas d’arthrose ou de rhumatismes.
Bon pour les dents. Le sel enrichi en fluor (oligoélément qui participe à la formation des os et à la minéralisation des dents) préviendrait l’apparition de la plaque dentaire, renforcerait l’émail des dents et protègerait des caries. On peut en consommer de temps en temps mais sans en abuser (risque sinon de taches blanches sur l’émail).
Contre la déshydratation. Parce que le sel retient l’eau dans l’organisme, il peut éviter la déshydratation. Cette propriété intéresse surtout les grands sportifs (prise de cachet de sel lors d’une randonnée dans les pays chauds par exemple).
Contre le mal de gorge. Des gargarismes de sel peuvent soulager un mal de gorge ou une angine.

Publicité
Sel : c'est quoi ? : Son histoire

Déjà pendant la Préhistoire, le sel servait à assaisonner les aliments et à améliorer leur conservation. Sous l’Antiquité, son utilisation devint commercial avec le développement des "routes du sel". L’exploitation et la consommation du sel étaient sources de recettes fiscales pour l’Etat et permettaient aux soldats romains de toucher leur solde. Cette somme était appelée le "salarium", devenu aujourd'hui le "salaire". Le sel fut aussi une monnaie d’échange en Afrique. En France, le sel a été exploité dans les marais salants et les fours à sel. Son achat a été taxé à partir du règne de Louis IX (1226-1270) via un impôt appelé "gabelle".

Famille

Condiment.

Sel : c'est quoi ? : Sa production

Saison

Pas de saison particulière.

Conseils d’achats et d’utilisation

On trouve dans le commerce différents sels. Du sel blanc qui peut être iodé, fluoré, désodé (quantité limitée de sodium) ou encore associé à du glutamate. C’est un sel raffiné qui a été traité chimiquement, entre autre pour allonger sa durée de conservation, et qui ne contient presque pas de minéraux. Du sel gris qu’il est préférable d’utiliser car c’est un sel marin non raffiné, donc non chimique. De la fleur de sel (cristaux de sels formés en surface) utilisés plutôt en fin de cuisson ou sur les aliments crus. Du gros sel plus compact qui est utile pour saler l’eau des pâtes, des soupes ou en fin de cuisson sur des tomates par exemple ("croque au sel"). Plus rarement, on peut aussi trouver du sel rose de l’Himalaya ou du sel bleu de Perse, forme plus brute du minerai.

Précautions

L'excès de consommation de sel est reconnu comme un des facteurs de risque d'hypertension artérielle et de maladies cardio-vasculaires. Il favoriserait également d’autres maladies comme le cancer de l'estomac et l’ostéoporose (il favorise l’élimination du calcium par les urines). L’Organisation mondiale de la santé recommande de ne pas dépasser 5g de sel par jour. En France, les autorités sanitaires souhaiteraient que d’ici 2015 la consommation moyenne soit retombée à 8 g/jour chez les hommes adultes et 6,5 g/jour chez les femmes adultes et les enfants. Pour rappel, les aliments les plus riches en sel sont la charcuterie, es bouillons (légumes ou viandes), les sauces et condiments, la morue et les anchois.

Recettes

Gigot en croûte de sel parfumé à l’ail

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité