décès prématuré

Les dernières actualités

Colériques : vous avez plus risque de mourir avant d’avoir 70 ans

Les hommes qui s’énervent facilement seraient plus à risque de décéder avant d’atteindre leurs 70 ans selon une étude scientifique américaine. Explications.

7 mauvaises habitudes qui vous font vieillir plus vite

Et si vous pouviez ralentir le vieillissement de votre visage et de votre corps de quelques années rien qu'en changeant quelques mauvaises habitudes ? Beauté, alimentation... Voici sept gestes quotidiens qui vous font vieillir avant l'âge.

Notre risque de décès augmente le jour de notre anniversaire

Des chercheurs américains rapportent que le risque de décès augmente le jour où une personne fête son anniversaire.

La sieste augmenterait d'un tiers le risque de décès prématuré

Les personnes faisant la sieste quotidiennement seraient plus susceptibles de développer une maladie pulmonaire, entraînant un décès prématuré.

Subir le racisme ferait vieillir plus vite

D'après une étude publiée dans l'American Journal of Preventive Medicine, les personnes qui subissent le racisme des autres vieilliraient plus rapidement.

Médicaments effervescents : ils contiennent trop de sel !

Si vous surveillez votre consommation de sel, il ne suffit pas de passer au crible vos aliments. Dans vos médicaments, précisément les effervescents, se cachent des doses de sel élevées.
vertus biere

Bière : elle a aussi des vertus santé !

La bière, tout comme le vin, aurait des vertus insoupçonnées : pour le sommeil, pour le coeur, pour les os... Elle ne ferait pas grossir, et elle est diurétique ! Le point.

Coeur : le cholestérol accusé à tort ?

Selon le cardiologue et chercheur au CNRS Michel de Lorgeril, faire baisser son cholestérol ne servirait à rien, bon et mauvais cholestérol n’auraient aucun sens et les statines seraient inutiles. En bref, le cholestérol permettrait surtout de faire de gros sous. Interview.

Diabète de type 2 : l’épidémie silencieuse

En constante augmentation, le diabète de la maturité (dit aussi de type 2 ou gras) devient une maladie épidémique. Malbouffe, sédentarité, surcharge pondérale et allongement de la durée vie favorisent cette pathologie redoutable, car souvent silencieuse durant des années.