Nexplanon : les effets secondaires d'un implant contraceptif

Nexplanon : les effets secondaires d'un implant contraceptif©iStock

Nexplanon est un implant contraceptif disponible uniquement sur prescription médicale. Pouvant être utilisé dès 18 ans, il peut être gardé pendant trois ans maximum et, bien sûr, retiré à la demande. Inséré en sous-cutané, Nexplanon libère des hormones contraceptives qui empêchent la nidation d'un fœtus. Bien que réputé efficace, cet implant contraceptif peut parfois occasionner des effets secondaires.

Publicité
Publicité

En tête de liste, des saignements vaginaux

L'apparition de saignements vaginaux inhabituels est fréquemment observée chez les femmes utilisant l'implant contraceptif Nexplanon. Différents cas de figure sont possibles : les saignements peuvent être particulièrement abondants et continus, ou au contraire totalement irréguliers et relativement rares. Ces saignements vaginaux, pour le moins imprévisibles et gênants, conduisent certaines femmes à retirer l'implant.

Publicité

Autres effets secondaires fréquents de cet implant contraceptif

Outre les saignements, d'autres symptômes peuvent être consécutifs à la pose de Nexplanon. Une femme sur dix environ ressentira des maux de tête légers à modérés et des douleurs dans les seins. Certaines peuvent également prendre du poids ou, tout du moins, rencontrer des difficultés à perdre des kilos superflus. Nexplanon peut par ailleurs causer des infections vaginales ainsi que de l'acné.

Les effets secondaires plus rares à connaître

Nexplanon peut exceptionnellement provoquer de l'hypertension artérielle, des nausées, des troubles de l'humeur, des ballonnements ou encore des bouffées de chaleur.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité