Régime anti-cholestérol : l'importance des oméga-3

Les oméga-3 appartiennent à la famille des acides gras polyinsaturés. Ils sont essentiels à l’organisme et participent activement à la lutte contre le cholestérol. Qu’appelle-t-on oméga-3 ? Où les trouve-t-on ? En quoi sont-ils utiles en cas d’hypercholestérolémie ?

Publicité
Publicité

5885423-inline-500x333.jpg© Istock

Les oméga-3, qu’est-ce que c'est ?

Les oméga-3 sont des lipides (ALA, EPA, DHA) non produits par le corps humain. Ils proviennent donc de la nourriture. On les recense dans les poissons gras (hareng, saumon, maquereau, thon, sardine), certaines huiles (soja, colza, lin, chanvre, noix), mais aussi dans la mâche. La quantité journalière d’oméga-3 recommandée par l’OMS se situe entre 1,2 et 1,6 gramme.

Publicité

L’importance des oméga-3 dans les régimes anti-cholestérol

Les oméga-3 ont le vent en poupe dans les régimes anti-cholestérol. Ils n’agissent pas directement sur le mauvais cholestérol, à savoir le cholestérol non éliminé par le foie et risquant donc d’obstruer les vaisseaux. Ils interviennent davantage au niveau des effets néfastes pour l’organisme de ce mauvais cholestérol. C’est donc essentiellement pour leurs bénéfices sur le plan cardiovasculaire qu’ils sont recommandés : ils fluidifient le sang, participent à la bonne santé des artères et luttent contre l’arythmie cardiaque. On privilégiera donc les oméga-3 aux acides gras saturés (aussi appelés mauvaises graisses) dans le cadre d’un régime anti-cholestérol. Ces mauvaises graisses sont concentrées dans le beurre, les graisses animales, les plats cuisinés, les pâtisseries et biscuits.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X