Cholestérol : la différence entre graisses saturées et insaturées

Essentielles au fonctionnement de l’organisme, les graisses alimentaires ne sont pourtant pas toutes assimilées de la même manière. Ainsi, les graisses saturées doivent être consommées avec modération, car elles favorisent le mauvais cholestérol.

Publicité
Publicité

5991128-inline-500x333.jpg© Istock

Les acides gras saturés : qu’est-ce que c’est ?

Souvent qualifiés de mauvaises graisses, les acides gras saturés sont les matières grasses contenues dans la plupart des viandes et des produits laitiers. On en trouve également dans la majorité des produits industrialisés tels que les plats cuisinés, les pizzas, les biscuits apéritifs ou encore les gâteaux vendus en grande surface. Ces acides gras saturés souffrent d’une mauvaise réputation, car de nombreuses études scientifiques ont démontré leur contribution notable à l’augmentation du taux de cholestérol LDL, un facteur de risque cardio-vasculaire important.

Publicité

Et les matières grasses insaturées ?

Présents dans les oléagineux, les huiles végétales, les graines ou encore les poissons gras, les acides gras insaturés semblent être meilleurs pour la santé, car ils contribueraient à réduire le taux de mauvais cholestérol dans le sang. Riches en omégas-3 et en omégas-6, ces matières grasses posséderaient même un rôle protecteur de la fonction cardiaque et contribueraient à la régulation du taux de glycémie chez les personnes diabétiques. C’est la raison pour laquelle les spécialistes recommandent de privilégier ce type d’acides gras dans le cadre d’une alimentation équilibrée et associée à une pratique sportive régulière. Mais dans tous les cas, la consommation quotidienne de matières grasses ne doit pas dépasser 30 % de l'apport calorique total.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité