Sueurs nocturnes : 3 causes possibles

Les sueurs nocturnes ont diverses origines. Les femmes à l’approche de la cinquantaine se plaignent généralement de sueurs nocturnes dues à la ménopause. Mais le lymphome et certains médicaments peuvent aussi causer des bouffées de chaleur.

Publicité
Publicité

© Istock

Sueurs nocturnes et ménopause

Au moment de la ménopause, les symptômes perçus par les femmes entre 45 et 55 ans sont variables. Toutefois, parmi les signes typiques les plus fréquemment constatés, on retrouve la sudation nocturne. Bien que désagréables lorsqu’elles se renouvellent plusieurs fois dans la nuit, ces bouffées de chaleur sont bénignes. Elles sont dues à une modification hormonale. Elles interviennent lorsque le taux d’œstrogènes baisse. A ce moment particulier du cycle, les bouffées de chaleur peuvent aussi survenir durant la journée. Une consultation médicale permet de s’assurer que les sueurs nocturnes et diurnes sont bien imputables à la ménopause car elles peuvent avoir d’autres causes. Un traitement est envisageable pour atténuer ce symptôme qui perturbe le sommeil et la qualité de vie.

Publicité
Cancer du système lymphatique et sueurs nocturnes

Il est important de consulter un médecin sans attendre lorsque les sueurs nocturnes se manifestent sans raison apparente. Cela peut faire suspecter une maladie grave. Elles s’accompagnent alors d’autres symptômes, comme une perte de poids inexpliquée ou une température corporelle excessive. C’est par exemple le cas lorsque le sujet développe un lymphome, c’est-à-dire un cancer du système lymphatique. Cette maladie touche les hommes et les femmes de tout âge.

Médicaments et sueurs nocturnes

Parmi les nombreuses causes possibles des sueurs nocturnes, on retrouve certains médicaments de type antidépresseurs ou encore analgésiques à base de codéine. Les produits de phytothérapie que l’on peut se procurer librement en pharmacie ou parapharmacie peuvent aussi être à l’origine de bouffées de chaleur importantes durant la nuit. Une supplémentation en calcium peut, par exemple, faire augmenter le taux de calcium dans le sang et entraîner une transpiration excessive. Une consultation médicale est utile pour ne pas dépasser la posologie qui convient à son propre cas.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité