Perte d'audition : une tumeur en cause ?

Perte d'audition : une tumeur en cause ?©iStock

La perte d’audition, ou la surdité, correspond à une baisse de l’ouïe. Souvent associée à la vieillesse, la diminution de la faculté à entendre des sons peut également révéler une pathologie sous-jacente. Des tests d’audition permettent ainsi de quantifier la perte.

Publicité
Publicité

Perte d’audition : les différents stades

La surdité peut revêtir de multiples formes. Ainsi, elle peut survenir de manière brutale ou s’installer progressivement. Elle peut être ponctuelle ou durable, faible ou intense, associée ou non à d’autres symptômes. Face à cette hétérogénéité, les spécialistes de l’audition définissent la perte de l’acuité auditive selon l’échelle de mesure suivante :
- surdité légère : la perte auditive va de 20 à 39 décibels ;
- surdité moyenne : la perte auditive va de 40 à 69 décibels ;
- surdité sévère : la perte auditive va de 70 à 89 décibels ;
- surdité profonde : la perte auditive excède 90 décibels.

Perte d’audition : les causes

Publicité

La perte d’audition peut revêtir deux formes distinctes. Il peut soit s’agir d’un dysfonctionnement au niveau de la transmission du signal sonore, soit d’une anomalie lors de la transformation du signal sonore en influx nerveux. Les causes de la surdité vont alors différer. Ainsi, les surdités de transmission sont principalement causées par des malformations congénitales de l'oreille, un traumatisme de l'oreille moyenne ou encore un blocage mécanique. Les surdités de perception, quant à elles, sont davantage induites par des pathologies de l'oreille interne ou par une lésion du nerf auditif générée par un neurinome de l'acoustique.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité