Nez : un polype qui saigne est-il cancéreux ?

Nez : un polype qui saigne est-il cancéreux ?©iStock
Publicité

Les polypes nasaux sont très fréquents et entraînent le plus souvent une sensation de nez bouché, une congestion nasale ou des troubles de l'odorat. Parfois, ils peuvent se compliquer de saignements dont il faut rechercher l'origine.

Publicité

Que signifie l'apparition d'un saignement au niveau d'un polype nasal ?

Les polypes nasaux sont souvent consécutifs à une sinusite chronique. Lorsqu'ils sont multiples, on parle de polypose nasale. Ils sont la plupart du temps bénins. Ils entraînent une sensation de nez bouché ou, au contraire, une rhinite, des maux de tête et parfois des troubles de l'odorat.
Un saignement peut apparaître et, si celui-ci est récurrent et abondant, il peut être le signe d'une dégénérescence cancéreuse des polypes. Le cancer du nez reste rare, mais il faut le rechercher face à ce tableau.

Quelle est la conduite à tenir face à un polype du nez qui saigne ?

Lorsqu'un polype nasal se met à saigner, il faut consulter un médecin ORL qui va alors pratiquer une rhinoscopie et, éventuellement, un scanner des sinus. Il visualise ainsi l'allure des polypes et peut procéder à un prélèvement pour rechercher un possible cancer débutant même si celui-ci est rare. Il est surtout à évoquer chez les personnes exposées professionnellement à la poussière ou à la sciure de bois.
Cependant, tous les saignements ne sont pas d'origine cancéreuse. Une simple inflammation de la muqueuse, liée à une infection virale ou à une allergie saisonnière, par exemple, peut faire saigner les polypes nasaux.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité