Cancer primitif du poumon : les chances de survie

Publicité

Le cancer primitif du poumon est un cancer qui fait son apparition directement au niveau du poumon (il ne s’agit pas de métastases issues d’un autre cancer). Ce cancer souvent très agressif et fréquent est généralement de mauvais pronostic. Quelles sont au juste, en cas de cancer primitif du poumon, les chances de survie des malades ? C’est ce que nous allons voir.

Publicité

Les chances de survie en cas de cancer primitif du poumon

Les cancers du poumon sont de pronostic plutôt sombre. En effet, près de 85 % des malades décèdent dans les cinq ans qui suivent le diagnostic. Si on s’intéresse uniquement aux chances de survie en cas de cancer primitif (ou primaire) du poumon, on s’aperçoit que le pronostic est très variable selon le stade et le type du cancer. Ainsi, les patients porteurs d’un cancer de stade I présentent une chance sur deux de survivre plus de cinq ans. Si le cancer primitif du poumon est de stade II, le taux de survie est de 30 %. S’il est de stade III, les chances de survie ne sont plus que de 10 % en moyenne. Le taux de survie tombe à 1 % si le cancer pulmonaire est de stade IV, en particulier si la tumeur s’est disséminée dans plusieurs foyers différents (le pronostic est légèrement meilleur en cas de métastase unique).

Publicité
Cancer primitif du poumon : les chances de survie en fonction de la possibilité d’opérer

Les chances de survie en cas de cancer primitif du poumon dépendent également de la possibilité ou non de pouvoir retirer chirurgicalement la totalité de la tumeur. Dans la mesure où le cancer peut être réséqué, le pronostic est plus favorable que dans le cas contraire. C’est notamment le cas si la tumeur est de petite taille et/ou si la fonction respiratoire du patient est encore de bonne qualité. A noter que les femmes ont de plus grandes chances de survie que les hommes.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité