Syndrome de Horner : un signe de cancer du poumon

Syndrome de Horner : un signe de cancer du poumon

Le syndrome de Claude Bernard Horner, ou syndrome de Horner, est caractéristique de certaines pathologies. Alors peut-on considérer que le syndrome de Horner est un signe de cancer du poumon ? Quels sont les autres symptômes du cancer du poumon ? En cas de cancer du poumon des douleurs sont-elles ressenties ?

Publicité
Publicité

Syndrome de Horner et cancer du poumon

Le syndrome de Claude Bernard Horner se traduit par un ensemble de symptômes : un ptosis (chute de la paupière supérieure), un myosis (rétractation de la pupille), une énophtalmie (rétractation du globe oculaire qui semble comme enfoncé dans l’orbite) et une absence de transpiration. Il peut aussi se traduire par d’importantes douleurs dans l'épaule et le bras. Ce syndrome est dû à une atteinte du système nerveux qui peut être causée par un accident vasculaire cérébral, mais aussi par un cancer du poumon au niveau des lobes supérieurs.

Publicité

Symptômes du cancer du poumon

Publicité
le syndrome de Claude Bernard Horner constitue un des symptômes du cancer du poumon. En effet, lorsqu’on observe les troubles sympathiques typiques de ce syndrome, on peut suspecter la présence d’un cancer pulmonaire du même côté. Néanmoins, le cancer du poumon entraîne peu de symptômes et ce n’est généralement qu’à un stade extrêmement avancé (stade IV) que le diagnostic est finalement posé. D’autres symptômes peu spécifiques peuvent parfois être observés : toux et/ou bronchite chronique, essoufflement anormal ou encore crachats sanglants. Une douleur thoracique est parfois ressentie, mais elle ne suffit pas pour permettre de poser le diagnostic de cancer pulmonaire.
Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité