Ganglion sous l'oreille : comment savoir s’il est bénin ?

Publicité

Il peut arriver qu’on sente la présence d’un ganglion sous l’oreille. Cela peut inquiéter certaines personnes qui vont aussitôt penser à un cancer. Néanmoins, tous les ganglions à l’oreille ne signent pas la présence d’une maladie grave. Pour ne pas prendre peur inutilement, nous allons voir, en cas de ganglion sous l’oreille, comment savoir s’il est bénin.

Publicité

Ganglion sous l’oreille : diverses origines

La présence d’un ganglion sous l’oreille n’est pas automatiquement le signe d’une maladie grave. En effet, de nombreuses causes peuvent l’expliquer et notamment des infections ORL telles qu’une parotidite (infection des glandes salivaires). En réalité, les ganglions sont naturellement présents sous l’oreille, c’est simplement leur inflammation qui leur fait prendre du volume et les rend dans ce cas palpables, voire visibles et douloureux. L’hypertrophie des ganglions prend le nom d’adénopathie.

Publicité
Comment déterminer la gravité d’un ganglion à l’oreille

Certaines caractéristiques des ganglions (qu’ils soient situés ou non sous l’oreille) permettent d’évaluer leur gravité. Il faut commencer à s’inquiéter lorsque les ganglions ne diminuent pas de volume au bout de trois semaines (en principe, en cas d’infection, le gonflement disparaît en une dizaine de jours). De même, s’ils sont enflammés (c'est-à-dire rouge, sensibles et chauds) ou nombreux il est préférable de consulter un médecin. Il se peut, dans les cas graves, que l’adénopathie traduise un cancer tel qu’un lymphome (tumeur des ganglions lymphatiques). Dans ce cas, le ganglion sera indolore, peu mobile et il augmentera de taille de façon progressive. Se rendre chez son médecin est alors impératif.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité