Les tumeurs bénignes du sein

Publicité

Les seins doivent faire l’objet d’un examen minutieux à tout moment de la vie de la femme. Grosseur, boule à la palpation du sein, écoulement peuvent inquiéter : et si ces symptômes annonçaient un cancer du sein ? Pas forcément. Ils peuvent aussi être la manifestation de tumeurs bénignes du sein. Explications. 

Publicité

tumeur cancer sein© Fotolia

Une grosseur dans le sein est-elle toujours signe d’un cancer du sein ?

Les signes du cancer du sein sont souvent associés à une grosseur détectée à la palpation de la poitrine. Mais il est possible que ces grosseurs soient tout à fait « normales ». De même, lors d’un dépistage, les examens peuvent révéler des tumeurs au sein : pas d’affolement, elles peuvent être bénignes. En effet, la présence de boule ou de zone indurée peut aussi être le signe d’une simple mastopathie. Pour être sûre qu’il s’agit de tumeur bénigne du sein, des examens complémentaires, tels que mammographie, échographie, ponction ou encore biopsie doivent être effectués.

Publicité
Les différentes tumeurs bénignes du sein

Avec l’âge, la structure du sein se modifie. Il s’agit d’un phénomène normal qui peut néanmoins entraîner des mastopathies diverses comme des tumeurs bénignes. Ce sont des masses non cancéreuses observées lors d’une mammographie. Elles se différencient facilement des tumeurs malignes car elles ont des contours nets.

L’adénofibrome est par exemple une petite boule qui peut disparaître seule. Il peut aussi également y avoir un ou plusieurs kystes. Sorte de poche contenant un liquide, le kyste ne nécessite aucune intervention s’il n’occasionne aucune gêne. Touchant un canal galactophore, le papillome, quant à lui, se manifeste par un écoulement qui peut inquiéter à tort.

Continuer la surveillance pour prévenir le cancer du sein

Après leur prise en charge, une vérification régulière est nécessaire afin de contrôler l’évolution de ces tumeurs bénignes. Certaines d’entre elles nécessitent cependant une surveillance accrue car elles peuvent devenir malignes. Toute douleur, augmentation de grosseur ou tout écoulement suspect doit vous pousser à consulter à nouveau, même en dehors des examens annuels : il est important de ne pas attendre.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité