Cancer du col de l'utérus : la fréquence du frottis de dépistage après 50 ans

Cancer du col de l'utérus : la fréquence du frottis de dépistage après 50 ans©iStock

Tout au long de la vie des femmes, le suivi gynécologique est important. Les Françaises sont d'ailleurs de plus en plus nombreuses à se soumettre au frottis de dépistage. Mais les femmes de plus de 50 ans connaissent-elles pour autant l'utilité du frottis et la fréquence recommandée ?

Publicité

Gros plan sur le cancer du col de l'utérus

Le cancer du col de l'utérus est une tumeur maligne. Dans la plupart des cas, il se développe à partir de la première couche de la muqueuse du col utérin, que l'on nomme "épithélium".
Le cancer du col de l'utérus est courant chez la femme, il est d'ailleurs le deuxième cancer le plus fréquent dans le monde et le douzième en France.
Si le papillomavirus humain (HPV) est présent dans plus de trois quarts des cancers du col de l'utérus, certains facteurs favoriseraient aussi l'apparition de ce type de tumeur tels que le nombre de partenaires sexuels et d'enfants, la contamination par le VIH (SIDA), la prise de la pilule et la consommation de tabac.

Publicité

L'intérêt du frottis du col de l'utérus

Le cancer du col utérin est majoritairement lié à la présence du papillomavirus humain oncogène de sous-types HPV 16 et HPV 18, il existe désormais un vaccin conseillé aux jeunes filles de 11 à 14 ans, voire 19 ans. Pour les plus âgées et notamment les femmes de plus de 50 ans, il est important de se soumettre tous les trois ans, ou plus régulièrement si le médecin le conseille, au frottis de dépistage. Ce prélèvement permet de surveiller le col utérin, de relever d'éventuelles anomalies et d'agir en conséquence au plus tôt.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité