Comment guérir les acouphènes pulsatiles ?

Publicité

Les acouphènes se caractérisent par des bruits (bourdonnements, pulsations, sifflements, grésillements) qu’une personne entend par moments ou en permanence dans une ou les deux oreilles et parfois dans sa tête.

Publicité

© Fotolia

Quand parle-t-on d’acouphènes pulsatiles ?

Il existe deux formes d'acouphènes, les acouphènes dits « objectifs » lorsqu'ils viennent du corps (battements cardiaques, bruits de circulation sanguine) et « subjectifs » lorsqu'on ne connaît pas leur origine (sifflements, bourdonnements). Ils peuvent apparaître progressivement ou brutalement, être intermittents ou permanents. Les acouphènes pulsatiles sont donc du type « objectif » et sont des bruits rythmiques qu'une personne entend dans l'une ou dans ses deux oreilles et correspondent souvent aux battements du cœur ou du pouls. Ils sont rares et peuvent être causés par une modification du débit sanguin. Les causes les plus fréquemment rencontrées sont l'hypertension artérielle et l'hypertension intracrânienne, un souffle au cœur, une otite, une infection de l'oreille, une hypervascularisation de l'oreille moyenne due à la maladie de Paget, une hyperthyroïdie ou une otospongiose. Des malformations congénitales ou des traumatismes de l'oreille peuvent également être à l'origine d'acouphènes pulsatiles.

Publicité
Acouphènes : les traitements

Le médecin va devoir déterminer l'origine de ces acouphènes afin de prescrire un traitement efficace et adapté. S'il s'agit d'une infection de l'oreille, des antibiotiques seront prescrits par voie orale ou locale (gouttes auriculaires). S'il s'agit d'une inflammation comme une otite, des antalgiques et des anti-inflammatoires par voie orale seront prescrits et les acouphènes disparaissent généralement dès que l'inflammation a disparu. Pour les acouphènes qui sont causés par l'hypertension artérielle ou l'hypertension intracrânienne, un traitement anti-hypertenseur adapté ainsi qu'un suivi éliminent rapidement les acouphènes pulsatiles. Les malformations congénitales et les affections vasculaires plus graves qui génèrent des acouphènes pulsatiles nécessitent des examens plus poussés et parfois de la chirurgie.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité