Actualités
Publicité

Pharmaciens: combien gagnent-ils?

Réagissez ! - 8 commentaires

Des pharmacies qui font faillite

pharmacie failliteLa France compte 22 000 pharmacies. Si le secteur était porteur il y a quelques années, il l’est moins aujourd’hui. ‘En 2011, c’est risqué d’investir dans une pharmacie, une centaine ont fait faillite l’année dernière’, explique Philippe Besset, président de la commission économique de la FSPF.

Pourquoi? ‘Les plans successifs de la Sécurité sociale font que les pharmacies sont en bout de course. On vit aussi des marges (qui sont de plus en plus basses)’, répond notre interlocuteur.

Publicité

Je souscris à la newsletter medisite À la Une

Voir un exemple
Publicité

Ailleurs sur le web

Pour commenter cet article, veuillez vous inscrire ou vous connecter avec votre compte Medisite

8 commentaires

mon pharmacien refuse de me

Portrait de espoir80

8.0

mon pharmacien refuse de me vendre mon traitement en grandes boites parce que c'est 6 mois de traitement, prétextant une interdiction de la secu. A savoir que ça coute 96 euros de plus par an en petites boites. Alors secu idiote ou pharmacien arnaqueur.

Votez pour ce commentaire: 

espoir80 a dit : mon

Portrait de Angélique7

espoir80 a dit :

mon pharmacien refuse de me vendre mon traitement en grandes boites parce que c'est 6 mois de traitement, prétextant une interdiction de la secu. A savoir que ça coute 96 euros de plus par an en petites boites. Alors secu idiote ou pharmacien arnaqueur.

Bonjour espoir80,

 

C'est intéressant ce que vous dites, bien que ça n'a pas vraiment de rapport avec le salaire des pharmaciens, lorsque moi-même, je vais chercher des médicaments pour ma mère, pour son traitement, il existe des boîtes pour couvrir trois mois et qui sont marquées sur l'ordonnance du médecin, mais à chaque fois que j'y vais, on lui donne seulement une boîte pour un mois, et ce régulièrement, en prétextant qu'ils n'en n'ont pas...

Votez pour ce commentaire: 

Angélique7 a dit : espoir80 a

Portrait de Dr Jeff

Angélique7 a dit :

espoir80 a dit :

mon pharmacien refuse de me vendre mon traitement en grandes boites parce que c'est 6 mois de traitement, prétextant une interdiction de la secu. A savoir que ça coute 96 euros de plus par an en petites boites. Alors secu idiote ou pharmacien arnaqueur.

Bonjour espoir80,

 

C'est intéressant ce que vous dites, bien que ça n'a pas vraiment de rapport avec le salaire des pharmaciens, lorsque moi-même, je vais chercher des médicaments pour ma mère, pour son traitement, il existe des boîtes pour couvrir trois mois et qui sont marquées sur l'ordonnance du médecin, mais à chaque fois que j'y vais, on lui donne seulement une boîte pour un mois, et ce régulièrement, en prétextant qu'ils n'en n'ont pas..pour vous répondre

afin de vous répondre :

- c'est une obligation de délivrer le conditionnement le plus économique en rapport avec la posologie inscrite sur l'ordonnance (si une boite trimestrielle existe nous sommes obligés de la délivrer, cependant il est difficile d'avoir tous les conditionnements trimestrielles en stock, pb de coût, il est cependant possible de la commander si la délivrance n'est pas urgente)

- il nous est interdit de délivrer un traitement pour une durée de plus de 3 mois

- le pharmacien perdait 30% de rémunération par la délivrance d'un traitement trimestrielle, donc en effet certains pharmaciens pouvaient être réticent...à ce jour, la perte n'est plus que de 10%

Comprenez que nous ne sommes pas des pharmaciens véreux, les temps sont difficiles pour une pharmacie sur deux en france et ceci pour différentes raisons (baisse des prix des médicaments et donc des marges, délivrance de médicaments génériques, déremboursements, diminution des prescription en volume d'unité).

Cordialement

cordialement

 

Votez pour ce commentaire: 

il y a une différence entre

Portrait de cookie64

 il y a une différence entre petit commerce et grande surface de pharmacie....comme pour le reste du marché.Les salaires sont différents et ne correspondent pas à l'article...c'est une moyenne!Fausse idée du pharmacien arnaqueur...

Votez pour ce commentaire: 

En ce qui concerne votre

Portrait de Anonyme

En ce qui concerne votre rubrique salaire du pharmacien titulaire, vous faites erreur. Ce dont vous parlez est le salaire d'un pharmacien -assistant, non plus débutant.

Le pharmacien titulaire fixe lui-même son salaire, s'il le peut, à partir de son bénéfice. En aucun cas, il est régi par une grille quelconque de salaires!

Votez pour ce commentaire: 

Même si leur chiffre

Portrait de suzanne1

 MSP

 Même si leur chiffre d'affaire diminue, les pharmaciens ne me feront pas pleurer! Depuis qu'ils engrangent, j'imagine qu'ils ont malgré leur grand désarroi, de quoi bien finir leur vie. Quand on voit toutes ces "petites" choses qui s'ajoutent à leur salaire de base, jusqu'à parfois 40% en plus. Mais les pharmaciens sont devenus de vrais épiciers ! Heureusement le gouvernement a trouvé un moyen de les aider, en rénumérant les conseils et autres renseignements qu'ils devront (obligatoirement ?) nous donner car le Français n'est pas apte à lire les notices, n'est-ce pas ? Jusqu'où va se aller se nicher l'assistanat ? Et devinez qui va payer ce service ? Nous, comme d'hab, grâce à nos mutuelles qui (cela va de soi) devront augmenter les cotisations ! Et, pour finir, qui sera vraiment pénalisé ? Ceux qui vivent avec 1000€ par mois, voire moins. Franchement c'est écoeurant et révoltant .

Votez pour ce commentaire: 

suzanne1 a dit : Même si

Portrait de REM75

suzanne1 a dit :

 Même si leur chiffre d'affaire diminue, les pharmaciens ne me feront pas pleurer! Depuis qu'ils engrangent, j'imagine qu'ils ont malgré leur grand désarroi, de quoi bien finir leur vie. Quand on voit toutes ces "petites" choses qui s'ajoutent à leur salaire de base, jusqu'à parfois 40% en plus. Mais les pharmaciens sont devenus de vrais épiciers ! Heureusement le gouvernement a trouvé un moyen de les aider, en rénumérant les conseils et autres renseignements qu'ils devront (obligatoirement ?) nous donner car le Français n'est pas apte à lire les notices, n'est-ce pas ? Jusqu'où va se aller se nicher l'assistanat ? Et devinez qui va payer ce service ? Nous, comme d'hab, grâce à nos mutuelles qui (cela va de soi) devront augmenter les cotisations ! Et, pour finir, qui sera vraiment pénalisé ? Ceux qui vivent avec 1000€ par mois, voire moins. Franchement c'est écoeurant et révoltant .

Bonjour je suis étudiant en quatrième année de pharmacie travaillant en officine et je me permets de vous dire simplement que le métier de pharmacien d'officine n'est pas un métier facile (comme beaucoup d'autres métiers) et ne rapporte pas tellement : comment expliquer que les étudiants en pharmacie abandonnent très souvent l'officine pour se diriger vers la biologie, l'industrie... Alors qu'il y a beaucoup de candidats pour le concours de médecine, il y en a beaucoup moins pour la pharmacie! Si le métier vous parait facile et bien payé, pourquoi ne le faîtes vous pas? Il y a des choses qui méritent un salaire plus élevé que le smic (il est très difficile de vivre avec le smic dans tous les domaines): le concours de première année, les six années d'études (au minimum sans faute de parcours), l'expérience, la connaissance de nombreux médicaments: leur posologie, leurs indications, leurs effets indésirables, leurs contre-indications, les interactions médicamenteuses, les conseils... Nous sommes debouts, à votre écoute, prêts à vous donner des conseils (gratuits parfois) sur les prescriptions, les examens biologiques... et ce, sur de longues plages horaires. Connaissez-vous beaucoup de professionnels de santé aussi disponibles et faciles d'accès? Il est vrai qu'il est très difficile d'exercer notre métier dans les meilleurs conditions (c'est à dire partager beaucoup de notre savoir) et croyez-moi que même si la notice est complète (et heureusement), il n'est pas toujours facile pour tout un chacun de la comprendre... Et il y a de nombreuses contraintes économiques: les marges ne sont pas si grandes, les génériques en fin de compte rapportent moins (même si la marge est souvent plus grande mais sur un prix plus faible...). Les pharmaciens d'officine doivent aussi gérer leurs stocks: il y a comme pour la grande distribution des prix plus attractifs pour des grosses commandes mais c'est au risque d'avoir des périmés à nos frais... Pour gagner beaucoup d'argent, ne pas faire d'études difficiles, rester assis durant la journée : il ne faut pas faire des études de pharmacie. Si j'étais déjà pharmacien titulaire, je vous inviterai à partager un samedi (et oui parce que nous travaillons toujours le samedi et parfois le dimanche et les jours fériés) à nos côtés pour découvrir vraiment ce qu'est notre métier... Quant à nos études, croyez-moi qu'elles sont prenantes et difficiles: en 3ème année, plus de 50% de notre promotion est allé en deuxième session d'examens et au moins 8-9% a redoublé et ce, chaque année... (sauf le concours qui ne laisse passer qu'environ 30% des candidats) Bien sûr, à coté de ces efforts, nous avons des privilèges: nous ne connaissons pas le chômage, le salaire médian est à environ 3000 euros net (bon salaire) pour nos six ans d'études et nos nombreuses responsabilités: nous n'avons pas le droit à l'erreur sur nos délivrances, nous devons détecter les interactions médicamenteuses, et ce, et c'est bien normal au service de votre santé... à laquelle nous tenons. Et pour ma part, j'aime beaucoup l'humain, le contact et lui venir en aide à des moments où il en a le plus besoin... Nous ne gagnons jamais 40% en plus: les primes sont bien plus faibles en pharmacie...

Votez pour ce commentaire: 

suzanne1 a dit : Même si

Portrait de REM75

suzanne1 a dit :

 Même si leur chiffre d'affaire diminue, les pharmaciens ne me feront pas pleurer! Depuis qu'ils engrangent, j'imagine qu'ils ont malgré leur grand désarroi, de quoi bien finir leur vie. Quand on voit toutes ces "petites" choses qui s'ajoutent à leur salaire de base, jusqu'à parfois 40% en plus. Mais les pharmaciens sont devenus de vrais épiciers ! Heureusement le gouvernement a trouvé un moyen de les aider, en rénumérant les conseils et autres renseignements qu'ils devront (obligatoirement ?) nous donner car le Français n'est pas apte à lire les notices, n'est-ce pas ? Jusqu'où va se aller se nicher l'assistanat ? Et devinez qui va payer ce service ? Nous, comme d'hab, grâce à nos mutuelles qui (cela va de soi) devront augmenter les cotisations ! Et, pour finir, qui sera vraiment pénalisé ? Ceux qui vivent avec 1000€ par mois, voire moins. Franchement c'est écoeurant et révoltant .

Bonjour je suis étudiant en quatrième année de pharmacie travaillant en officine et je me permets de vous dire simplement que le métier de pharmacien d'officine n'est pas un métier facile (comme beaucoup d'autres métiers): comment expliquer que les étudiants en pharmacie abandonnent très souvent l'officine pour se diriger vers la biologie, l'industrie... Alors qu'il y a beaucoup de candidats pour le concours de médecine, il y en a beaucoup moins pour la pharmacie! Si le métier vous parait facile et bien payé, pourquoi ne le faîtes vous pas? Il y a des choses qui méritent un salaire plus élevé que le smic: le concours de première année, les six années d'études (au minimum sans faute de parcours), l'expérience, la connaissance de nombreux médicaments: leur posologie, leurs indications, leurs effets indésirables, leurs contre-indications, les interactions médicamenteuses, les conseils... Nous sommes debouts, à votre écoute, prêts à vous donner des conseils (gratuits parfois) sur les prescriptions, les examens biologiques... et ce, sur de longues plages horaires. Connaissez-vous beaucoup de professionnels de santé aussi disponibles et faciles d'accès? Il est vrai qu'il est très difficile d'exercer notre métier dans les meilleurs conditions (c'est à dire partager beaucoup de notre savoir) et croyez-moi que même si la notice est complète (et heureusement), il n'est pas toujours facile pour tout un chacun de la comprendre... Et il y a de nombreuses contraintes économiques: les marges ne sont pas si grandes, les génériques en fin de compte rapportent moins (même si la marge est souvent plus grande mais sur un prix plus faible...). Les pharmaciens d'officine doivent aussi gérer leurs stocks: il y a comme pour la grande distribution des prix plus attractifs pour des grosses commandes mais c'est au risque d'avoir des périmés à nos frais... Pour gagner beaucoup d'argent, ne pas faire d'études difficiles, rester assis durant la journée : il ne faut pas faire des études de pharmacie. Si j'étais déjà pharmacien titulaire, je vous inviterai à partager un samedi (et oui parce que nous travaillons toujours le samedi et parfois le dimanche et les jours fériés) à nos côtés pour découvrir vraiment ce qu'est notre métier... Quant à nos études, croyez-moi qu'elles sont prenantes et difficiles: en 3ème année, plus de 50% de notre promotion est allé en deuxième session d'examens et au moins 8-9% a redoublé et ce, chaque année... (sauf le concours qui ne laisse passer qu'environ 30% des candidats) Bien sûr, à coté de ces efforts, nous avons des privilèges: nous ne connaissons pas le chômage, le salaire médian est à environ 3000 euros (bon salaire) pour nos six ans d'études et nos nombreuses responsabilités: nous n'avons pas le droit à l'erreur sur nos délivrances, nous devons détecter les interactions médicamenteuses, et ce, et c'est bien normal au service de votre santé... à laquelle nous tenons. Et pour ma part, j'aime beaucoup l'humain, le contact et lui venir en aide à des moments où il en a le plus besoin... Nous ne gagnons jamais 40% en plus: les primes sont très faibles en pharmacie.

Votez pour ce commentaire: