Alzheimer : les gestes de prévention

Publicité

Pour prévenir la maladie d’Alzheimer, il faut manger du poisson… Ou boire du café ? Ou faire dix sudokus par jour ? Les "bons" conseils de prévention contre les maladies dégénératives ne manquent pas. Mais sont-ils vrais ? Voici où en sont les recherches scientifiques sur le sujet…

Publicité

© Fotolia

Prévention de la maladie d’Alzheimer : les activités intellectuelles

Au-delà des sudokus, il semblerait que maintenir des activités intellectuelles sollicitant l’observation, l’attention, la logique, la mémoire serait un moyen de prévention de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées. Cependant, les études scientifiques à ce propos sont toujours en cours pour valider ces affirmations. Par ailleurs, une des pistes de recherche actuelles sur les facteurs de protection met en avant la réserve cognitive. En effet, les personnes qui ont le plus développé leurs réseaux cérébraux seraient touchées plus tardivement par les symptômes de la maladie d’Alzheimer. Il est donc conseillé de développer des activités cérébrales et intellectuelles tout au long de sa vie.

Publicité
Prévention de la maladie d’Alzheimer : les activités physiques

Il est toujours bon de continuer une activité physique, quel que soit son âge ! Il ne s’agit évidemment pas de se lancer dans un marathon ou l'ascension du mont Blanc… Marcher au lieu de prendre la voiture ou le bus pour de courtes distances, monter le dernier étage à pied plutôt que prendre l’ascenseur : cela est de toute manière bénéfique à la santé en général, ce qui ne peut nuire à la prévention de la maladie d’Alzheimer.

Prévention de la maladie d’Alzheimer : l’alimentation

Des recherches scientifiques sont actuellement menées pour déterminer avec certitude les facteurs liés à l’alimentation qui favoriseraient la prévention de la maladie d’Alzheimer. Le régime méditerranéen, dans lequel poissons, fruits, légumes, huile d’olive prennent une place prépondérante, est particulièrement examiné. Il semblerait en outre que les personnes qui mangent du poisson plusieurs fois par semaine paraissent plus protégées contre la dégénérescence cognitive. Toutefois, ces résultats restent à confirmer. Une piste de recherche pour la protection de l’apparition des premiers symptômes de la maladie d’Alzheimer concerne la prévention des lésions vasculaires, qui se fait par une maîtrise du taux de glycémie, de l’hypertension artérielle et du cholestérol.

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité