Un champignon pourrait prévenir le cancer du col de l’utérus

Le champignon japonais shiitake serait efficace pour lutter contre le virus papillomavirus, parfois responsable du cancer du col de l’utérus.

Publicité
Publicité

Consommer des shiitakes permettrait de se protéger du cancer du col de l’utérus. Des chercheurs de l’université de Texas Medical School Health Science Center affirment que l’AHCC* que l’on trouve dans ces champignons japonais serait capable de détruire le virus du papillomavirus humain (HPV). Très répandu, ce virus touche plus de 80% des femmes au cours de leur vie.

Le HPV est généralement éliminé naturellement par l’organisme. Mais dans 10% des cas, il persiste et peut alors entraîner des lésions précancéreuses, puis cancéreuses au niveau du col de l’utérus, de la vulve et du vagin.

90 jours pour éradiquer le papillomavirus

Leurs recherches, menées sur des souris, a démontré que l’AHCC augmentait le nombre et l’activité de cellules "tueuses" naturelles, les cellules dendritiques et les cytokines. Grâce à elles, l’organisme peut répondre efficacement aux infections et ainsi empêcher le développement de la tumeur. En 90 jours, l’AHCC avait permis l’éradication complète du papillomavirus humain.

"L’AHCC fonctionne comme une immunothérapie, un traitement qui utilise son propre système immunitaire pour aider à combattre la maladie", a déclaré le Dr Judith Smith, auteur de l’étude.

L’étude a été présentée lors de la 45ème réunion annuelle de la société de gynéco-oncologie sur le cancer des femmes à Tampa, en Floride (Etats-Unis).

*Active Hexose Correlated Compound

Source : DailyMail

Mieux comprendre le cancer du col de l'utérus :

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité