Schizophrénie : les gauchers plus à risque ?

Publicité

Selon une étude américaine, les variations du cerveau pourraient agir sur certaines formes de maladies mentales. Les gauchers seraient plus enclins à en développer, notamment la schizophrénie.

Publicité

gauche© Fotolia Les gauchers présenteraient-ils plus de risques de troubles psychotiques que les droitiers ? C'est ce que semble suggérer l'étude réalisée par Jason R. Webb et son équipe sur 107 patients d'une clinique psychiatrique publique.
Ils ont constaté que 11% des personnes diagnostiquées avec des troubles de l'humeur tels que la dépression ou la bipolarité étaient gauchères, une tendance qui s'élevait à 40% chez les personnes souffrant de schizophrénie ou de troubles schizo-affectif.

Les auteurs n'ont que peu d'éléments pour expliquer ce lien et avancent donc la piste du "facteur supplémentaire". Ainsi être gaucher serait un facteur de plus dans la schizophrénie, au même titre qu'un mauvais fonctionnement du cerveau, l'échec scolaire ou encore la race.
Des neuroscientifiques avaient déjà fourni ces mêmes explications dans le passé, pour expliquer ce lien entre gaucher et maladie mentale : il serait lié au concept d' "asymétrie cérébrale", dont souffrent les gauchers. Cette notion désigne l'inégale implication des deux hémisphères du cerveau dans les différentes fonctions mentales. Ils révélaient aussi que les droitiers avaient un hémisphère gauche dominant, ce qui n'était pas, selon eux, le cas pour tous les gauchers.
Or c'est justement le fait d'avoir un cerveau symétrique qui augmente le risque de présenter des troubles mentaux, d'où le fait que les gauchers seraient plus susceptibles d'être schizophrènes ou même dyslexiques.

Publicité
En ce qui concerne l'explication tenant à la race, Jason R. Webb révèle également que selon leurs données, "les Blancs souffrant d'une maladie psychotique étaient plus souvent gauchers que dans la population noire". Même après avoir ajusté leurs données, les chercheurs concluent qu' "une grande différence entre les patients psychotiques et ceux atteints de troubles de l'humeur est restée parmi les patients droitiers et gauchers".

En France, les gauchers représentent environ 15% de la population.

Source : Left-Handedness Among a Community Sample of Psychiatric Outpatients Suffering From Mood and Psychotic Disorders, SAGE Open , 30 octobre 2013

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité