Robin Williams : cette forme de démence serait à l’origine de sa mort

Publicité

Une forme de démence particulière serait à l’origine du suicide de l’acteur américain, selon le site people TMZ.

Publicité

Le 8 novembre, une autopsie confirmait officiellement que Robin Williams a succombé d’une "asphyxie par pendaison" le 11 août 2014. Cependant des doutes subsistent quant aux raisons qui ont poussé l’acteur américain à se donner la mort. Le site people TMZ révèle qu'il aurait souffert d’une "démence à corps de Lewy" (DCL), selon des sources proches de la famille et des documents médicaux.

Une démence entre Alzheimer et Parkinson

Publicité
La DCL est une démence sénile de type Lewy qui se développe plus vite que la maladie d’Alzheimer et partage aussi des caractéristiques avec la maladie de Parkinson. La femme de l’acteur avait d’ailleurs révélé après sa mort qu’il souffrait de Parkinson. La perte de neurones qui entraîne la dégradation du contrôle moteur est similaire. Le malade souffre en plus d’une perte progressive de la raison, de la mémoire, et d’autres fonctions intellectuelles. Il n’est pas rare que cette maladie provoque des hallucinations et un état de confusion. Les médecins, contactés par le site, auraient déclaré que la maladie était "un facteur clé" dans le suicide de l’acteur.

Vidéo. Parkinson: la stimulation cérébrale en images

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité